Retour accueil sommaires
2017
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2016
   N# 1 |
2015
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2014
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2013
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2012
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2011
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2010
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2009
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2008
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2007
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2006
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2005
   N# | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2004
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2003
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2002
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2001
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2000
   N# | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1999
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1998
   N# 1 | 2 | 3 | 5 |
1997
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1996
   N# 4 | 5 |

Cliquez sur le numéro de la revue qui vous intéresse pour faire apparaître son sommaire
dossiers d'enseignement FMC redaction Pour publier... historique Presse & livres Mailing liste Tarifs d'abonnements
  Sommaires > Page précédente > Détail de l'article
imprimer commander
o Au sommaire de la Revue N° 4 - 2003 o

OTONEUROLOGIE

Otorrhée cérébro-spinale et brèche spontanée du tegmen tympani ou antri. A propos de 3 cas. Rôle des granulations arachnoïdiennes.


Auteurs : S. Puyraud, J. P. Sauvage, K. Aubry (Limoges)

Ref. : Rev Laryngol Otol Rhinol. 2003;124,4:247-253.

Article publié en français
Document PDF en français



Résumé : Moins de 150 cas d'otorrhée cérébrospinale en rapport avec une brèche spontanée du toit du rocher ont été décrits dans la littérature. Le but de ce travail est de préciser la définition de cette pathologie, d'en décrire les aspects cliniques, de proposer une démarche diagnostique et de faire le point sur la prise en charge thérapeutique et les hypothèses étiopathogéniques. Le matériel est constitué par l'étude rétrospective de 3 cas. Résultats : un aspect d'otite séreuse ou une otorrhée - souvent après paracentèse - existe pratiquement toujours lors de la prise en charge. Une rhinorrhée est plus rarement décrite dans la littérature. Elle est retrouvée dans nos 3 observations. Le diagnostic d'otorrhée cérébrospinale sur brèche spontanée du toit du rocher repose sur la mise en évidence d'une otorrhée cérébrospinale, sur l'absence d'antécédent otologique ou de traumatisme crânien et sur la présence d'une brèche osseuse en TDM. La TDM en coupes millimétriques permet de préciser la localisation et l'étendue de la ou des brèche(s) du toit du rocher et retrouve souvent une opacité partielle ou complète des cavités de l'oreille moyenne. L'IRM permet de préciser si cette opacité est en rapport avec une hernie méningée pure ou une hernie cérébroméningée. La technique chirurgicale de choix pour la réparation d'une fistule ostéo-durale de petite ou moyenne taille, consiste en la mise en place de greffons autologues par voie sus-pétreuse. Nous partageons l'hypothèse selon laquelle les granulations arachnoïdiennes pourraient être à l'origine des brèches spontanées du tegmen tympani ou antri.

Prix : 5.50 €      commander
|


Abonnez-vous! Paiement sécurisé !


© Copyright 1999-2018 - Revue de Laryngologie   Réalisation - Hébergement ELIDEE