Retour accueil sommaires
2017
   N# 1 | 2 | 3 |
2016
   N# 1 |
2015
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2014
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2013
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2012
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2011
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2010
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2009
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2008
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2007
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2006
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2005
   N# | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2004
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2003
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2002
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2001
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2000
   N# | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1999
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1998
   N# 1 | 2 | 3 | 5 |
1997
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1996
   N# 4 | 5 |

Cliquez sur le numéro de la revue qui vous intéresse pour faire apparaître son sommaire
dossiers d'enseignement FMC redaction Pour publier... historique Presse & livres Mailing liste Tarifs d'abonnements
  Sommaires > Page précédente > Détail de l'article
imprimer commander
o Au sommaire de la Revue N° 2 - 2000 o

OTOLOGIE

Les homogreffes ossiculaires peuvent elles encore être utilisées dans les ossiculoplasties ?


Auteurs : O. Cura, T. Kriazli, F. Öztop (Izmir)

Ref. : Rev Laryngol Otol Rhinol. 2000;121,2:87-90.

Article publié en anglais
Document PDF en anglais



Résumé : L'usage de la greffe ossiculaire a été interdit dans beaucoup de pays à cause du risque de transmission virale. En Turquie, les biomatériaux importés sont très chers. Pour cette raison nous continuons à utiliser encore les homogreffes d'osselets que nous préparons avec la méthode suivante: pendant des interventions otologiques non-fonctionnelles, le marteau et l'enclume sont pris chez des patients minuçieuseument choisis par une enquête détaillée et après des analyses sanguines, pour éliminer les pathologies infectieuses, oncologiques contre le risque de la contamination des agents pathogènes non-conventionnels. L'établissement de la méthode utilisée est effectuée par une étude histologique des osselets. Les observations histologiques ne montrèrent pas de modifications structurales contre indiquant leur utilisation comme des greffes ossiculaires dans les ossiculoplasties. Les osselets les moins altérés sont d'abord mis dans l'autoclave à la température de 135°C pendant 20 minutes, puis ils sont laissés dans une solution de 4 % de formaldéhyde à 5,6 pH pendant 3 jours, leur stockage sont fait dans une solution de 0,5 % de formaldéhyde à 7 pH à 4°C. Jusqu'en 1995, les osselets d'homogreffes n'étaient préparés et conservés que dans des solutions de formaldéhyde. Depuis 4 ans, bien que la contamination par les prions soit hypothétique, comme précaution, nous avons commencé à les stériliser dans l'autoclave. Si les osselets du patients sont détruits, les homogreffes d'osselets que nous obtenons sans aucun frais, restent encore pour nous, un traitement de choix dans les tympanoplasties. Dans les ossiculoplasties des otites moyennes chroniques cholestéatomateuses, on aura aussi la chance de réutiliser les osselets comme des autogreffes après une autoclavisation.

Prix : 5.50 €      commander
|


Abonnez-vous! Paiement sécurisé !


© Copyright 1999-2018 - Revue de Laryngologie   Réalisation - Hébergement ELIDEE