Retour accueil sommaires
2017
   N# 1 | 2 | 3 |
2016
   N# 1 |
2015
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2014
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2013
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2012
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2011
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2010
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2009
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2008
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2007
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2006
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2005
   N# | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2004
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2003
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2002
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2001
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2000
   N# | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1999
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1998
   N# 1 | 2 | 3 | 5 |
1997
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1996
   N# 4 | 5 |

Cliquez sur le numéro de la revue qui vous intéresse pour faire apparaître son sommaire
dossiers d'enseignement FMC redaction Pour publier... historique Presse & livres Mailing liste Tarifs d'abonnements
  Sommaires > Page précédente > Détail de l'article
imprimer commander
o Au sommaire de la Revue N° 4 - 2015 o

ESTHETIQUE

Lifting cervico-facial par plicature du système musculo-aponévrotique superficiel (SMAS) : présentation d’un protocole original évaluant le relâchement des tissus


Auteurs : Clerico C, Dumas P, Fernandez J, Chignon-Sicard B. (Nice)

Ref. : Rev Laryngol Otol Rhinol. 2015;136,4:143-147.

Article publié en français
Document PDF en français



Résumé : Objectifs : le lifting cervico-facial (LCF) avec plicature du système musculo-aponévrotique superficiel (SMAS) est une technique chirurgicale classique et bien connue pour le traite­ment du vieillissement facial. Cette plicature réalisée après une dissection sous-cutanée étendue permet une ascension des tissus selon des vecteurs précis. Nous avons souhaité évaluer de manière objective les résultats liés à cette technique, un repro­che récurrent la concernant étant le relâchement précoce des zones plicaturées. Le travail que nous présentons entre dans le cadre d’une étude de faisabilité, portant sur un protocole original, utilisant la radiographie numérisée pour l’évaluation des résultats. Matériel & méthode : nous présentons le cas d’une patiente de 65 ans, ayant bénéficié d’un LCF par plicature. Des repères métalliques miniatures étaient placées sur le SMAS dans le but d’assurer une surveillance radio­logique. Une téléradiographie numérisée et une surveillance photographique ont été réalisées en préopératoire puis à J1, 2 mois, 6 mois et 16 mois postopératoires. Une analyse informatique du déplacement des repères sur un axe orthogonal de profil était réalisée. Résultats : nos repères gardaient une position globalement fixe au cours du suivi radiographique, démontrant la stabilité à 16 mois du plan profond plicaturé. Sur le plan clinique la correction apportée restait satisfaisante malgré l’apparition d'un relâchement modéré des tissus superficiels. Conclusions : dans le cas de notre patiente la mise en tension du SMAS semblait se maintenir objectivement dans le temps, avec un recul global de 16 mois. Une détente précoce semblait concerner les tissus superficiels. Notre protocole radio­graphique a démontré sa cohérence et paraît particuliè­re­ment adapté pour l’analyse du relâchement des tissus profonds, à priori indépendants des tissus superficiels.


Prix : 14.00 €      commander
|


Abonnez-vous! Paiement sécurisé !


© Copyright 1999-2018 - Revue de Laryngologie   Réalisation - Hébergement ELIDEE