Retour accueil sommaires
2017
   N# 1 | 2 | 3 |
2016
   N# 1 |
2015
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2014
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2013
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2012
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2011
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2010
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2009
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2008
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2007
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2006
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2005
   N# | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2004
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2003
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2002
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2001
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2000
   N# | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1999
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1998
   N# 1 | 2 | 3 | 5 |
1997
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1996
   N# 4 | 5 |

Cliquez sur le numéro de la revue qui vous intéresse pour faire apparaître son sommaire
dossiers d'enseignement FMC redaction Pour publier... historique Presse & livres Mailing liste Tarifs d'abonnements
  Sommaires > Page précédente > Détail de l'article
imprimer commander
o Au sommaire de la Revue N° 3 - 2008 o

RHINOLOGIE

La chirurgie des mucocèles sinusiennes : notre expérience à propos de 52 cas suivis à moyen terme


Auteurs : Facon F, Nicollas R, Paris J, Dessi P. (Marseille)

Ref. : Rev Laryngol Otol Rhinol. 2008;129,3:167-173.

Article publié en français
Document PDF en français



Résumé : But de l’étude : déterminer l’intérêt et les limites du traitement des mucocèles par voie endonasale. Patients et méthodes : nous rapportons notre expérience à propos de 52 cas de mucocèles prises en charge sur une période de 8 ans (1993-2001). Les patients ont été revus au minimum 4 ans après l’intervention avec une imagerie afin d’apprécier cliniquement et radiologiquement les récidives. Résultats : les localisations se répartissent selon un ordre décroissant : ethmoïdo-frontale (25 cas), maxillaire (10 cas), ethmoïdale antérieure (3 cas) ou postérieure (8 cas), sphénoïdale (4 cas) et endonasale (2 cas). Trente huit patients avaient déjà eu une intervention nasale (1 septoplastie, 2 rhinoplasties) ou sinusienne dans leurs antécédents. Les récidives ont étés retrouvés à deux reprises (3,8 %). Ces patients présentaient initialement une pathologie polypoïde (PNS ou mucoviscidose) et les récidives étaient fronto-ethmoïdales. Discussion et conclusion : les mucocèles sont relativement fréquentes dans les localisations ethmoïdo-frontale et maxillaire. La chirurgie endonasale exclusive par marsupialisation permet une prise en charge efficace de ces tuméfactions intra-sinusiennes. Cette technique est à privilégier en première intention de par sa faible iatrogénie et son excellente efficacité. Il convient toutefois de modérer son indication dans les localisations frontales latérales et de prévenir du risque de récidive en cas de pathologie inflammatoire ethmoïdale associée.

Prix : 10.50 €      commander
|


Abonnez-vous! Paiement sécurisé !


© Copyright 1999-2018 - Revue de Laryngologie   Réalisation - Hébergement ELIDEE