Retour accueil sommaires
2017
   N# 1 | 2 | 3 |
2016
   N# 1 |
2015
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2014
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2013
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2012
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2011
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2010
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2009
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2008
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2007
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2006
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2005
   N# | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2004
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2003
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2002
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2001
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2000
   N# | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1999
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1998
   N# 1 | 2 | 3 | 5 |
1997
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1996
   N# 4 | 5 |

Cliquez sur le numéro de la revue qui vous intéresse pour faire apparaître son sommaire
dossiers d'enseignement FMC redaction Pour publier... historique Presse & livres Mailing liste Tarifs d'abonnements
  Sommaires > Page précédente > Détail de l'article
imprimer commander
o Au sommaire de la Revue N° 2 - 2009 o

CANCEROLOGIE

La carcinogenèse de l’adénocarcinome de l’ethmoïde aux poussières de bois


Auteurs : De Gabory L, Conso F, Barry B, Stoll D.

Ref. : Rev Laryngol Otol Rhinol. 2009;130,2:93-104.

Article publié en français
Document PDF en français



Résumé : But de l’étude : identifier les mécanismes et les différentes étapes de la carcinogenèse de l’adénocarcinome de l’ethmoïde (ADKE) chez les travailleurs du bois. Méthode : revue systématique de la littérature et indexation selon les niveaux de preuves. Résultats : les poussières de bois inférieures à 10 µm se déposeraient sur les faces exo-sinusiennes de l’ethmoïde soit le cornet, le méat moyen, et, la fente olfactive. Le risque de développer un ADKE est élevé dès la première année d’exposition. Il n’est pas possible de savoir ce qui détermine la durée de la latence. Elle est le plus souvent supérieure à 30 ans et seul 10 % de la population atteinte a moins de 50 ans. L’instabilité chromosomique apparaît être pour la muqueuse respiratoire une des étapes majeures de processus de dégénérescence. Certains acteurs biomoléculaires et génétiques sont communs avec l’ADK colique, mais ils ne sont pas mis en jeu avec la même importance et les mêmes scenarii laissant apparaître des mécanismes bien distincts. Il y a pour l’ADKE des évènements spécifiques dus aux facteurs anatomocliniques locaux et aux agents carcinogènes. Il n’a pas été identifié jusque là d’oncoprotéine ou d’immunomarquage jouant un rôle spécifique et majeur permettant d’isoler une cascade d’évènements génétiques et moléculaires prépondérante.

Prix : 10.50 €      commander
|


Abonnez-vous! Paiement sécurisé !


© Copyright 1999-2018 - Revue de Laryngologie   Réalisation - Hébergement ELIDEE