Retour accueil sommaires
2017
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2016
   N# 1 |
2015
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2014
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2013
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2012
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2011
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2010
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2009
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2008
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2007
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2006
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2005
   N# | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2004
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2003
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2002
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2001
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2000
   N# | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1999
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1998
   N# 1 | 2 | 3 | 5 |
1997
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1996
   N# 4 | 5 |

Cliquez sur le numéro de la revue qui vous intéresse pour faire apparaître son sommaire
dossiers d'enseignement FMC redaction Pour publier... historique Presse & livres Mailing liste Tarifs d'abonnements
  Sommaires > Page précédente > Détail de l'article
imprimer commander
o Au sommaire de la Revue N° 1 - 2013 o

PHONIATRIE

De l段ntelligibilité à la compréhensibilité de la parole, quelles mesures en pratique clinique ?


Auteurs : Woisard V, Espesser R, Ghio A, Duez D. (Toulouse, Aix en Provence)

Ref. : Rev Laryngol Otol Rhinol. 2013;134,1:27-33.

Article publié en français
Document PDF en français



Résumé : La modélisation des tests évaluant les troubles de la produc­tion de la parole pathologique (TPPP) en rapport avec la classification international du fonctionnement implique une réflexion sur les outils de mesure. L誕ccès au sens du message entre le décodage du signal et l誕ction qu段l induit chez l段nterlocuteur justifie différentes méthodes. L弛bjectif de ce travail est de démontrer la limite des tests d段ntelligibilité habituelles. Matériel et méthode : une population de 10 sujets présentant un TPPP secondaire au traitement d置n cancers des voies aérodigestives et 2 sujets contrôles ont enregistré un corpus de 80 syllabes élaborés avec les 16 consonnes les plus fréquentes du francais et 5 voyelles. Le test d段ntelligibilité a consisté en une tache d段dentification des consonnes par un jury de 11 auditeurs. Résultats : quelque soit la méthode utilisée pour évaluer la valeur informative des consonnes testés, la consonne uvulaire /r/ et les nasales /n/,/m/ sont très bien perçues. La pondération par le taux de confusion fait basculer la position des labiodentales /f/, /v/ et celle du /p/. La perception juste du son /p/ serait sous-estimée alors que celle des sons /v/ et /f/ serait surestimée. Les sons /g/, /k/, /j/ restent les moins bien perçus. Cette observation résulte probablement du profil de distorsions produit par la sélection de la population et probablement de la fréquence des syllabes contenant ces consonnes dans la langue française pour léchantillon de notre corpus. Conclusion : la prise en compte du taux de confusion apparaît comme un élément fondamental, incitant à rechercher des méthodes d誕nalyse plus pertinentes des résultats des tests d段ntelligibilité.

Prix : 10.50 €      commander
|


Abonnez-vous! Paiement sécurisé !


© Copyright 1999-2018 - Revue de Laryngologie   Réalisation - Hébergement ELIDEE