Retour accueil sommaires
2017
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2016
   N# 1 |
2015
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2014
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2013
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2012
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2011
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2010
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2009
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2008
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2007
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2006
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2005
   N# | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2004
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2003
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2002
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2001
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2000
   N# | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1999
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1998
   N# 1 | 2 | 3 | 5 |
1997
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1996
   N# 4 | 5 |

Cliquez sur le numéro de la revue qui vous intéresse pour faire apparaître son sommaire
dossiers d'enseignement FMC redaction Pour publier... historique Presse & livres Mailing liste Tarifs d'abonnements
  Sommaires > Page précédente > Détail de l'article
imprimer commander
o Au sommaire de la Revue N° 4 - 2001 o

Chirurgie & Carcinologie Cervico-Faciale

Intérêt de la tomographie par émission de positons dans le suivi post-thérapeutique des carcinomes épidermoïdes de la tête et du cou


Auteurs : Cl. Conessa, Ph. Clement, H. Foehrenbach, Ph. Maszelin, P. Verdalle, M. Kossowski, J.-L. Poncet (Paris)

Ref. : Rev Laryngol Otol Rhinol. 2001;122,4:253-258.

Article publié en français
Document PDF en français



Résumé : Les buts de cette étude sont de préciser l'apport de la tomographie par émission de positons (TEP) dans le suivi post-thérapeutique des carcinomes épidermoïdes de la tête et du cou et de déterminer la meilleure période de réalisation de cet examen. Patients et méthodes : vingt patients ont été inclus dans cette série, 16 hommes et 4 femmes. Leur TEP a été réalisée entre 3 et 6 mois après la fin de toute thérapeutique. Celle-ci incluait systématiquement un traitement par radiothérapie. Les résultats de la TEP ont été comparés avec ceux obtenus par l'histologie. Le recul moyen du suivi des patients après la réalisation de l'examen était de 11 mois. Résultats : ils se répartissent en fonction de la présence ou non d'une fixation anormale sur les images obtenues. TEP négatives : huit cas. Parmi celles-ci, un patient a présenté à cinq mois une adénopathie cervicale métastatique. TEP positives : 12 cas qui se subdivisent en 3 groupes en fonction de la localisation de la fixation. Site tumoral : 8 cas dont 4 faux positifs. Aires ganglionnaires cervicales : un cas. A distance : trois cas. Dans notre série, la sensibilité ressort à 87 % et la spécificité à 67 %. Conclusion : la tomographie par émission de positons est un examen unique car elle permet une étude métabolique corporelle en une seule fois. Elle apparaît très utile dans le suivi des patients présentant un carcinome épidermoïde en ORL et la meilleure période de réalisation de la TEP se situe au 3ème ou 4ème mois post-thérapeutique. La sensibilité élevée est très intéressante dans le cadre d'une détection précoce d'un reliquat tumoral car elle permet d'envisager plus rapidement une thérapeutique adaptée.

Prix : 8.50 €      commander
|


Abonnez-vous! Paiement sécurisé !


© Copyright 1999-2018 - Revue de Laryngologie   Réalisation - Hébergement ELIDEE