Retour accueil sommaires
2017
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2016
   N# 1 |
2015
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2014
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2013
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2012
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2011
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2010
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2009
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2008
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2007
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2006
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2005
   N# | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2004
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2003
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2002
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2001
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2000
   N# | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1999
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1998
   N# 1 | 2 | 3 | 5 |
1997
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1996
   N# 4 | 5 |

Cliquez sur le numéro de la revue qui vous intéresse pour faire apparaître son sommaire
dossiers d'enseignement FMC redaction Pour publier... historique Presse & livres Mailing liste Tarifs d'abonnements
  Sommaires > Page précédente > Détail de l'article
imprimer commander
o Au sommaire de la Revue N° 3 - 2005 o

CHIRURGIE CERVICO-FACIALE

Polymorphismes du gène OGG1 humain dans le cancer du larynx : implications dans la réponse de la radiothérapie et la survie


Auteurs : E. Monteiro, G. Varzim, R. Silva, Barreira da Costa, C. Lopes (Porto)

Ref. : Rev Laryngol Otol Rhinol. 2005;126,3:135-140.

Article publié en anglais
Document PDF en anglais



Résumé : Le gène OGG1 (hOGG1) humain code une DNA glycosylase impliquée dans la réparation de l'excision de la 8-hydroxy-2'-deoxyguanine (8-OH-dG) de l'ADN endommagée par l’oxydation. Le polymorphisme de Ser326Cys dans le gène hOGG1 est impliqué dans la réparation de la 8-hydroxyguanine de l’ADN oxydée, et semble être lié à la susceptibilité de certains cancers orolaryngés d’origine alcoolo-tabagique. But : analyser si le polymorphisme de hOGG1 Ser326Cys (exon 7 : m6) est associé à la localisation de la tumeur, au T, au stade et à la différentiation histologique, et si les résultats de la radiothérapie sont influencés par ce polymorphisme. Matériel et méthode : des échantillons de sang ont été obtenus avant traitement de soixante et onze patients présentant un cancer laryngé et examinés par une méthode de PCR-RFLP. Résultat : Bien que le gène hOGG1 soit important dans des mécanismes de réparation d'ADN, on n'a observé aucune association significative entre hOGG1 Ser326Cys (exon 7 : m6) le polymorphisme, les caractéristiques de la tumeur et les résultats de la radiothérapie. Conclusion : ainsi l'analyse de ce polymorphisme n'est pas important dans la décision thérapeuthique chez les patients présentant un cancer laryngé.

Prix : 10.50 €      commander
|


Abonnez-vous! Paiement sécurisé !


© Copyright 1999-2018 - Revue de Laryngologie   Réalisation - Hébergement ELIDEE