Retour accueil sommaires
2017
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2016
   N# 1 |
2015
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2014
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2013
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2012
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2011
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2010
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2009
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2008
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2007
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2006
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2005
   N# | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2004
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2003
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2002
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2001
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2000
   N# | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1999
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1998
   N# 1 | 2 | 3 | 5 |
1997
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1996
   N# 4 | 5 |

Cliquez sur le numéro de la revue qui vous intéresse pour faire apparaître son sommaire
dossiers d'enseignement FMC redaction Pour publier... historique Presse & livres Mailing liste Tarifs d'abonnements
  Sommaires > Page précédente > Détail de l'article
imprimer commander
o Au sommaire de la Revue N° 5 - 2004 o

PHONIATRIE

Etude du comportement de la pression supra-glottique lors de la constriction partielle du tractus vocal.


Auteurs : M. Suares, F. Cayrayre, M. Ouaknine, B. Amy de la Bretèque, A. Giovanni (Marseille)

Ref. : Rev Laryngol Otol Rhinol. 2004;125,5:291-296.

Article publié en français
Document PDF en français



Résumé : But : la sonorisation dans un petit tube en plastique de 22 cm de longueur et 5 mm de diamètre (exercice de base de la méthode du Dr Amy de la Bretèque), est une pratique courante dans le cadre de la rééducation vocale en France. Ce travail avait pour objectif de démontrer les effets de cette méthode sur la vibration glottique. L’hypothèse était que lors de la sonorisation dans la paille avec un fort débit comme le recommande la méthode, les cordes vocales vibrent sans contact ce qui limite les traumatismes mécaniques à ce niveau. Matériel et métho- de : nous avons analysé la production sonore dans un tube chez 11 sujets entraînés et non entraînés. Nous avons recueilli simultanément la pression d’air intra-orale et le signal vocal qui a été soumis à une analyse spectrale. Résultats : celle-ci a pu montrer que le signal produit correctement c’est-à-dire avec un fort débit et sans interruption du son est moins riche en harmoniques. Nous avons interprété ces résultats à la lumière de nos travaux précédents sur la vibration glottique. Nous avons montré que cette production vocale était du type sinusoïdal c’est-à-dire sous-entendait l’absence de contact physique entre les cordes vocales, ce qui validait notre hypothèse. Conclusion : des travaux ultérieurs seront nécessaires pour mieux comprendre les rapports physiques entre les phénomènes aérodynamiques supra-glottiques et le fonctionnement vibratoire des cordes vocales et pour analyser les possibilités thérapeutiques de la méthode dans le cadre d’une rééducation orthophonique.

Prix : 10.50 €      commander
|


Abonnez-vous! Paiement sécurisé !


© Copyright 1999-2018 - Revue de Laryngologie   Réalisation - Hébergement ELIDEE