Retour accueil sommaires
2017
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2016
   N# 1 |
2015
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2014
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2013
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2012
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2011
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2010
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2009
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2008
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2007
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2006
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2005
   N# | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2004
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2003
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2002
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2001
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2000
   N# | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1999
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1998
   N# 1 | 2 | 3 | 5 |
1997
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1996
   N# 4 | 5 |

Cliquez sur le numéro de la revue qui vous intéresse pour faire apparaître son sommaire
dossiers d'enseignement FMC redaction Pour publier... historique Presse & livres Mailing liste Tarifs d'abonnements
  Sommaires > Page précédente > Détail de l'article
imprimer commander
o Au sommaire de la Revue N° 2 - 2005 o

OTOLOGIE

Recherches sur la tonotopie chez des patients porteurs d’un implant cochléaire et d’une prothèse auditive


Auteurs : M. Niewiarowicz, O. Stieler (Poznan)

Ref. : Rev Laryngol Otol Rhinol. 2005;126,2:75-80.

Article publié en anglais
Document PDF en anglais



Résumé : Objectif : l’objectif de la recherche était de comparer la perception de la hauteur des signaux tonaux par des patients qui utilisent aussi bien des implants cochléaires que des prothèses auditives. Matériel et méthode : l'évaluation subjective de la hauteur des sons présentés par l’amplification acoustique classique et perçus avec de l’audition résiduelle, fut comparée avec des sons perçus comme résultat d’une stimulation éléctrique. L’étude a porté sur 6 patients de 15 à 63 ans (38 en moyenne) avec une surdité postlinguale. La comparaison du signal acoustique transmis par un appareil auditif (en champs acoustique libre), avec le signal électrique d’une électrode stimulée de l’implant cochléaire, permet de constater un écart subjectivement évalué dans le domaine de fréquences. La distribution tonotopique, conforme au modèle de Greenwood, comparée avec la distribution de fréquences déterminée à partir d’une projection cochléaire, était aussi l’objet de la recherche. Résultats et conclusion : L’étude a révélé des différences significatives dans la perception de la hauteur des sons perçus au travers d’une stimulation acoustique par prothèse auditive et d’une stimulation électrique par implant cochléaire.

Prix : 10.50 €      commander
|


Abonnez-vous! Paiement sécurisé !


© Copyright 1999-2018 - Revue de Laryngologie   Réalisation - Hébergement ELIDEE