Retour accueil sommaires
2017
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2016
   N# 1 |
2015
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2014
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2013
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2012
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2011
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2010
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2009
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2008
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2007
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2006
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2005
   N# | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2004
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2003
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2002
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2001
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2000
   N# | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1999
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1998
   N# 1 | 2 | 3 | 5 |
1997
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1996
   N# 4 | 5 |

Cliquez sur le numéro de la revue qui vous intéresse pour faire apparaître son sommaire
dossiers d'enseignement FMC redaction Pour publier... historique Presse & livres Mailing liste Tarifs d'abonnements
  Sommaires > Page précédente > Détail de l'article
imprimer commander
o Au sommaire de la Revue N° 2 - 2013 o

CANCEROLOGIE

Parcours de soins du patient présentant un carcinome épidermoïdes des voies aéro-digestives supérieures


Auteurs : Dubois M, Ballivet de Régloix S, Raynal M, Lepage P, Kossowski M, Pons Y. (Clamart)

Ref. : Rev Laryngol Otol Rhinol. 2013;134,2:81-88.

Article publié en français
Document PDF en français



Résumé : Introduction : les cancers des voies aéro-digestives supé­rieu­res (VADS) représentent, en fréquence, le 5ème cancer dans la population française. La plupart (environ 70 %) sont diagnostiqués à un stade d’évolution tardif (stade III ou IV) alors qu’ils sont de mauvais pronostic (seulement 40 % de survie à 5 ans). L’objectif de notre étude était d’analyser le par­cours de soins des patients atteints de cancer des VADS afin de cibler les efforts à fournir pour améliorer la survie de ces pa­tients. Matériel et méthodes : il s’agissait d’une étude descrip­tive et rétrospective, sur dossiers, du parcours de soins de patients atteints de cancers des VADS pris en charge dans les services d’oto-rhino-laryngologie (ORL) chirurgie cervico-facia­le des hôpitaux d’instruction des armées du Val de Grâce à Paris et de Percy à Clamart entre janvier 2004 et décembre 2006. Les patients étaient des adultes atteints d’un carcinome épidermoïde des VADS. Résultats : cent trente-huit dossiers de patients ont été analysés. Cinquante-cinq pour cent des patients ont été diagnostiqués à un stade tardif. En moyenne les patients ont mis deux mois et vingt et un jours avant de consulter un médecin. La prise en charge spécialisée (entre la consultation ORL et le début du traitement) avait été réalisée en moyenne en 7 semaines. Le taux de survie globale à 5 ans était de 61 %. Conclusion : le carcinome épidermoïde des VADS reste un cancer grave et de diagnostic tardif même dans une population au niveau socio-culturel élevé. Le délai long avant la première consultation peut être réduit par un travail d’éducation sani­taire du médecin généraliste (prévention primaire et secondai­re), ainsi que la mise en place de campagnes de santé publique. Tout ceci permettrait un diagnostic plus précoce, des possi­bilités thérapeutiques plus conservatrices et donc un meilleur pronostic.

Prix : 10.50 €      commander
|


Abonnez-vous! Paiement sécurisé !


© Copyright 1999-2018 - Revue de Laryngologie   Réalisation - Hébergement ELIDEE