Retour accueil sommaires
2017
   N# 1 | 2 | 3 |
2016
   N# 1 |
2015
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2014
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2013
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2012
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2011
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2010
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2009
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2008
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2007
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2006
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2005
   N# | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2004
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2003
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2002
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2001
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2000
   N# | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1999
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1998
   N# 1 | 2 | 3 | 5 |
1997
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1996
   N# 4 | 5 |

Cliquez sur le numéro de la revue qui vous intéresse pour faire apparaître son sommaire
dossiers d'enseignement FMC redaction Pour publier... historique Presse & livres Mailing liste Tarifs d'abonnements
  Sommaires > Page précédente > Détail de l'article
imprimer commander
o Au sommaire de la Revue N° 5 - 2008 o

GLANDES SALIVAIRES

Intérêt du Platelet-Rich Fibrin (PRF) de Choukroun et d’un lambeau de SMAS au cours de la reconstruction primaire après parotidectomie superficielle ou subtotale chez des patients présentant un adénome pleïomorphe focal : une nouvelle technique


Auteurs : Charrier J.-B, Monteil J.-P, Albert S, Collon S, Bobin S, Dohan Ehrenfest D. M. (Le Kremlin Bicêtre)

Ref. : Rev Laryngol Otol Rhinol. 2008;129,5:313-318.

Article publié en anglais
Document PDF en anglais



Résumé : Objectifs : la parotidectomie provoque une dépression rétromandibulaire, d’autant plus marquée que la résection glandulaire a été importante. De nombreux chirurgiens réalisent actuellement une reconstruction primaire après parotidectomie superficielle ou subtotale, chez les patients présentant un adénome pleïomorphe focal exo-facial. De nombreuses techniques ont été proposées. Nous présentons une nouvelle technique avec comblement de la loge de parotidectomie par un concentré plaquettaire et leucocytaire de seconde génération, le Platelet-Rich Fibrin (PRF, méthode de Choukroun). Patients et méthodes : 10 patients ont été inclus dans cette étude préliminaire. La parotidectomie subtotale a été réalisée par voie classique ou de lifting. La marge de sécurité macroscopique lors de l’exérèse permettait la réalisation d’un lambeau de SMAS. La préparation du PRF a été faite selon le protocole original décrit par Choukroun. Résultats et discussion : la lenteur de résorption du PRF après comblement de la cavité d'exérèse offre un intérêt cosmétique majeur. La matrice de fibrine qui constitue la masse de ce biomatériau possède d’importantes propriétés angiogéniques et cicatricielles. La synergie d’action entre la fibrine et les nombreuses cytokines plaquettaires du PRF pourrait participer à une meilleure revascularisation et remise en fonction du nerf facial en post-opératoire. La membrane formée par le réseau fibrillaire dense de fibrine pourrait en post-opératoire, comme le lambeau de SMAS, participer à la prévention du syndrome de Frey. Conclusion : nous proposons une nouvelle technique avec utilisation du PRF comme matériau de comblement, de cicatrisation et d’interposition, après parotidectomie pour exérèse de tumeur parotidienne bénigne. Les résultats préliminaires sont très encourageants. Une évaluation prospective de cette technique avec plus de recul reste nécessaire.

Prix : 8.50 €      commander
|


Abonnez-vous! Paiement sécurisé !


© Copyright 1999-2018 - Revue de Laryngologie   Réalisation - Hébergement ELIDEE