Retour accueil sommaires
2017
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2016
   N# 1 |
2015
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2014
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2013
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2012
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2011
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2010
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2009
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2008
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2007
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2006
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2005
   N# | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2004
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2003
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2002
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2001
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2000
   N# | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1999
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1998
   N# 1 | 2 | 3 | 5 |
1997
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1996
   N# 4 | 5 |

Cliquez sur le numéro de la revue qui vous intéresse pour faire apparaître son sommaire
dossiers d'enseignement FMC redaction Pour publier... historique Presse & livres Mailing liste Tarifs d'abonnements
  Sommaires > Page précédente > Détail de l'article
imprimer commander
o Au sommaire de la Revue N° 2 - 2008 o

DYSPHAGIE

Intérêt de la scintigraphie de la déglutition dans l’évaluation du risque de complications pulmonaires chez les patients présentant un trouble de la déglutition


Auteurs : Woisard V, Victor G. (Toulouse)

Ref. : Rev Laryngol Otol Rhinol. 2008;129,2:91-95.

Article publié en français
Document PDF en français



Résumé : Les troubles de la déglutition provoquent des fausses routes chroniques dans de nombreuses pathologies. Les décompensations pulmonaires aiguës sont alors un élément fondamental du pronostic de ces affections. Le but de cette étude rétrospective est d’évaluer la valeur prédictive de la détection scintigraphique des fausses routes dans la survenue des complications pulmonaires. Matériel et méthode : parmi les patients ayant bénéficié d’une scintigraphie de la déglutition indiquée dans le cadre de fausses routes chroniques, les dossiers concernant les patients suivis plus de deux ans ont été sélectionnés. Les données concernant le pourcentage de stase hypopharyngée, le pourcentage inhalé et la clairance pulmonaire de l’inhalation ont été recueillies ainsi que la survenue de complications pulmonaires au cours du suivi. Résultats : 15 patients ont été inclus (dont trois enfants). Le pourcentage inhalé était en moyenne de 1,8 ± 2,7 %, le pourcentage de stase hypopharyngé de 3,8 ± 5,4 %. La clairance pulmonaire a été mesurée de manière différente selon les sujets. Cinq patients ont présenté des complications infectieuses à type de pneumopathies récidivantes, tous avaient un pourcentage inhalé supérieur ou égal à 2 %. Conclusion : la valeur de la scintigraphie de la déglutition dans l’évaluation du risque de complication pulmonaire aiguë des troubles de la déglutition avec fausses routes chroniques paraît intéressante. Ces résultats sont à confirmer par une étude prospective précisant les modalités de réalisation de l’examen et les paramètres pertinents.

Prix : 10.50 €      commander
|


Abonnez-vous! Paiement sécurisé !


© Copyright 1999-2018 - Revue de Laryngologie   Réalisation - Hébergement ELIDEE