Retour accueil sommaires
2017
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2016
   N# 1 |
2015
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2014
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2013
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2012
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2011
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2010
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2009
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2008
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2007
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2006
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2005
   N# | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2004
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2003
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2002
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2001
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2000
   N# | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1999
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1998
   N# 1 | 2 | 3 | 5 |
1997
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1996
   N# 4 | 5 |

Cliquez sur le numéro de la revue qui vous intéresse pour faire apparaître son sommaire
dossiers d'enseignement FMC redaction Pour publier... historique Presse & livres Mailing liste Tarifs d'abonnements
  Sommaires > Page précédente > Détail de l'article
imprimer commander
o Au sommaire de la Revue N° 2 - 2011 o

RHINOLOGIE

Sept cas de papillome inversé nasosinusien pris en charge à Cotonou


Auteurs : Adjibabi W, Avakoudjo F, Biaou O, Lawson Afouda S, Hounkpatin SHR, Alamou S, Hounkpe YYC, Stoll D. (Cotonou)

Ref. : Rev Laryngol Otol Rhinol. 2011;132,2:103-108.

Article publié en français
Document PDF en français



Résumé : Objectif : le papillome inversé naso-sinusien est une tumeur bénigne rare hautement récidivante avec risque de trans­formation maligne. Le but de ce travail a été d’analyser les aspects radio-cliniques de cette tumeur et d’en identifier la voie d’abord la plus indiquée dans nos contrées. Méthode : en 3 ans, 7 cas ont été traités dans une étude rétrospective. Les patients présentaient une obstruction nasale unilatérale avec épistaxis, une masse polypoïde blanchâtre, une opacité naso­sinusienne avec lyses osseuses au scanner ou à défaut à la radio­graphie des sinus. Ces données ont permis d’adopter la classification de Krouse qui reconnaît quatre stades puis d’adap­ter la chirurgie. Le diagnostic de certitude a été fait par l’examen anatomopathologique des pièces opératoires. Résultats : âge moyen 48,28 ans, sexe prédominant masculin. Signes : obstruction nasale unilatérale 5, bilatérale 1; épistaxis 5. Le délai moyen de consultation a été de 73 mois. La techni­que combinant la voie vestibulaire et la voie endonasale a été la plus pratiquée (4 cas). Après un recul minimum de 2 ans, 1 cas de récidive a été observé après 4 ans. Conclusion : le scan­ner a été essentiel pour le diagnostic de présomption et d’exten­sion du papillome inversé et la chirurgie combinant les voies vestibulaire et endonasale a donné de meilleurs résultats thérapeutiques dans nos contrées.

Prix : 10.50 €      commander
|


Abonnez-vous! Paiement sécurisé !


© Copyright 1999-2018 - Revue de Laryngologie   Réalisation - Hébergement ELIDEE