Retour accueil sommaires
2017
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2016
   N# 1 |
2015
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2014
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2013
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2012
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2011
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2010
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2009
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2008
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2007
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2006
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2005
   N# | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2004
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2003
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2002
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2001
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2000
   N# | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1999
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1998
   N# 1 | 2 | 3 | 5 |
1997
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1996
   N# 4 | 5 |

Cliquez sur le numéro de la revue qui vous intéresse pour faire apparaître son sommaire
dossiers d'enseignement FMC redaction Pour publier... historique Presse & livres Mailing liste Tarifs d'abonnements
  Sommaires > Page précédente > Détail de l'article
imprimer commander
o Au sommaire de la Revue N° 3 - 2006 o

OTOLOGIE

La physiopathogénie des cholestéatomes


Auteurs : M. C. H. Gersdorff, M. E. Debaty, J. P. Tomasi (Bruxelles)

Ref. : Rev Laryngol Otol Rhinol. 2006;127,3:115-119.

Article publié en français
Document PDF en français



Résumé : Objectif : présenter la genèse des cholestéatomes au vu des connaissances actuelles. Méthode : revue de la littérature. Résultats : pour qu’il y ait cholestéatome, il faut une périmatrice et une matrice, une notion d’envahissement cutané des cavités de l’oreille et le plus souvent une masse de débris de kératine. Il existe au moins trois types de cholestéatome d’oreille moyenne, celui par invagination (poche de rétraction), celui par migration (perforation tympanique) et celui par inclusion congénitale. Le cholestéatome résulte de trois phases inflammatoires successives, la première amène à une poche de rétraction, la deuxième génère la pathologie de son épiderme et de celui du fond du conduit auditif externe et la troisième sera celle du cholestéatome proprement dit, avec invasion et auto-destruction de l’oreille moyenne par résorption osseuse. Dans cette dernière phase, plusieurs facteurs entrent en jeu, les collagénases, les ostéoclastes, les cytokines, le NO, les bactéries et leur biofilm et la rupture de la poche de rétraction. Conclusion : le cholestéatome est une maladie inflammatoire de l’oreille caractérisée par une résorption osseuse. Au vu des connaissances actuelles, on perçoit mieux le rôle important que joue l’immunologie dans sa physiopathogénie.

Prix : 10.50 €      commander
|


Abonnez-vous! Paiement sécurisé !


© Copyright 1999-2018 - Revue de Laryngologie   Réalisation - Hébergement ELIDEE