Retour accueil sommaires
2017
   N# 1 | 2 | 3 |
2016
   N# 1 |
2015
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2014
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2013
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2012
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2011
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2010
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2009
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2008
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2007
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2006
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2005
   N# | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2004
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2003
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2002
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2001
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2000
   N# | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1999
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1998
   N# 1 | 2 | 3 | 5 |
1997
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1996
   N# 4 | 5 |

Cliquez sur le numéro de la revue qui vous intéresse pour faire apparaître son sommaire
dossiers d'enseignement FMC redaction Pour publier... historique Presse & livres Mailing liste Tarifs d'abonnements
  Sommaires > Page précédente > Détail de l'article
imprimer commander
o Au sommaire de la Revue N° 4 - 2006 o

RHINOLOGIE

Etude prospective sur 43 complications sévères de rhinosinusites aiguës.


Auteurs : D. Stoll, J. M. Klossek, M. O. Barbaza et le Groupe ORLI (Bordeaux, Poitiers, Paris)

Ref. : Rev Laryngol Otol Rhinol. 2006;127,4:195-201.

Article publié en français
Document PDF en français



Résumé : But de l'étude : l’incidence et la répartition des complications infectieuses des rhinosinusites bactériennes chez l'adulte demeurent inconnues. Notre objectif était de décrire ces complications, leur terrain, les bactéries, la prise en charge et l’évolution. Matériel et méthode : de novembre 2001 à mars 2003, étaient inclus dans cette étude prospective et descriptive des patients de plus de 13 ans, immunocompétents, hospitalisés dans 6 hôpitaux universitaires français pour complication de rhinosinusite communautaire présumée bactérienne. Résultats : Quarante trois patients (40 ± 18 ans) sont inclus. 44 % présentaient des antécédents ORL : rhinosinusites infectieuses (23 %) et/ou chroniques (14 %) et/ou chirurgie nasosinusienne (19 %). La sinusite initiale était une pansinusite (24 cas), une sinusite localisée dans 17 cas (données manquantes 2). La complication était inaugurale (15) ou précédée par une rhinosinusite aiguë (27), une donnée est manquante. Dans 39 cas, les complications étaient isolées : méningo-encéphaliques (16), orbitaires (15) ou sous-cutanées (8). 70 % des prélèvements étaient positifs, avec notamment Haemophilus Influenzae et Streptococcus Pneumoniae dans les méningites ; Staphylococcus et Streptococcus species dans les complications orbitaires et Staphylococcus species dans les localisations sous-cutanées. Le traitement initial de la complication, associant une antibiothérapie (n= 43) à une chirurgie (n= 31), a permis la guérison de 31 patients. La prise en charge secondaire des 12 échecs a permis de guérir 10 nouveaux patients (dont 9 après chirurgie). Conclusion : cette étude prospective a montré le risque de complications sévères lors de toute sinusite aiguë et la nécessité d'une prise en charge rapide le plus souvent médico-chirurgicale.

Prix : 10.50 €      commander
|


Abonnez-vous! Paiement sécurisé !


© Copyright 1999-2018 - Revue de Laryngologie   Réalisation - Hébergement ELIDEE