Retour accueil sommaires
2017
   N# 1 | 2 | 3 |
2016
   N# 1 |
2015
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2014
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2013
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2012
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2011
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2010
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2009
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2008
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2007
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2006
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2005
   N# | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2004
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2003
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2002
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2001
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2000
   N# | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1999
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1998
   N# 1 | 2 | 3 | 5 |
1997
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1996
   N# 4 | 5 |

Cliquez sur le numéro de la revue qui vous intéresse pour faire apparaître son sommaire
dossiers d'enseignement FMC redaction Pour publier... historique Presse & livres Mailing liste Tarifs d'abonnements
  Sommaires > Page précédente > Détail de l'article
imprimer commander
o Au sommaire de la Revue N° 4 - 2010 o

PEDIATRIE

Traitement de l'hypertrophie des cornets inférieurs par radio­­fréquence chez les enfants atteints de muco­viscidose


Auteurs : Abou Mayaleh H, Benichou L, Senouci-Bereksi O, Guillot M, Faict H. (Lisieux)

Ref. : Rev Laryngol Otol Rhinol. 2010;131,4:275-280.

Article publié en anglais
Document PDF en anglais



Résumé : Objectif : évaluer l’intérêt et l’efficacité du traitement de l’hypertrophie du cornet inferieur chez les enfants atteints de mucoviscidose par la technique de la radiofréquence. Matériels et méthodes : étude portant sur les patients atteints de muco­viscidose présentant une hypertrophie des cornets inferieurs, traité au Centre Hospitalier de Lisieux dans les services de Pédiatrie et d’ORL-chirurgie cervico-faciale. 41 patients ont été inclus dans l’étude et suivi sur 2 ans. Nous avons analysé les suites opératoires, ainsi que l’efficacité du traitement grâce à un examen clinico-radiologique. Résultats : les symptômes clini­ques sont améliorés dés le troisième mois postopératoire dans 100 % des cas. On note une perte d’efficacité de la radio­fréquence sur les cornets après 1 an post-opératoire et qui s’ag­gra­ve avec le temps. Cepen­dant les résultats restent satisfai­sants à 1 an et 2 ans post-opératoire. Conclusion : la radio­fréquence est, pour nous, le traitement de choix de l’hyper­trophie des cornets inferieurs chez l’enfant atteint de mucovisci­dose. Il associe une technique simple et peu risquée à un traitement conser­vateur efficace. Cependant le bénéfice de la radio­fréquence s’estompe avec le temps même si les résultats restent satisfaisant à 2 ans post-opératoire. Il est utile d’envisager une nouvelle séance au-delà de ce délai.

Prix : 10.50 €      commander
|


Abonnez-vous! Paiement sécurisé !


© Copyright 1999-2018 - Revue de Laryngologie   Réalisation - Hébergement ELIDEE