Retour accueil sommaires
2017
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2016
   N# 1 |
2015
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2014
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2013
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2012
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2011
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2010
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2009
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2008
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2007
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2006
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2005
   N# | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2004
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2003
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2002
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2001
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2000
   N# | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1999
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1998
   N# 1 | 2 | 3 | 5 |
1997
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1996
   N# 4 | 5 |

Cliquez sur le numéro de la revue qui vous intéresse pour faire apparaître son sommaire
dossiers d'enseignement FMC redaction Pour publier... historique Presse & livres Mailing liste Tarifs d'abonnements
  Sommaires > Page précédente > Détail de l'article
imprimer commander
o Au sommaire de la Revue N° 5 - 2005 o

PHONIATRIE

Proposition d’adaptation du Voice Handicap Index à la voix chantée


Auteurs : D. Morsomme, Ch. Simon, J. Jamart, M. Remacle, I. Verduyckt (Bruxelles)

Ref. : Rev Laryngol Otol Rhinol. 2005;126,5:305-313.

Article publié en français
Document PDF en français



Résumé : But : l’index de handicap vocal de Jacobson et al (Voice Handicap Index) ne traduit pas les difficultés éprouvées par le chanteur. Notre étude vise à adapter le Voice Handicap Index à la voix chantée et à en évaluer la fiabilité et la cohérence. Matériel et méthode : pour obtenir cette première échelle, nous avons procédé selon trois étapes. La première a consisté à modifier les items et à en créer d’autres. La deuxième nous a amené à mesurer la stabilité test-retest et la cohérence interne des items adaptés ou créés sur des groupes de chanteurs dysodiques et des professionnels de la voix. La troisième étape a consisté à évaluer la fiabilité et la cohérence de 31 items sur une population homogène de 132 chanteurs classiques avec et sans trouble vocal répartis en deux groupes. Le premier groupe comprenait 95 chanteurs normophoniques et le deuxième 37 chanteurs dysphoniques. Un troisième groupe a été constitué pour former le groupe contrôle constitué de 20 sujets non chanteurs sans plainte vocale. Résultats : les résultats statistiques montrent une bonne stabilité test-retest (ICC=0.949 ; Rho : 0.912 ; Bland et Altman [-010.19, +13.23]). La cohérence interne de chaque sous échelle (alpha de Cronbach) est bonne (>0.70). Les corrélations entre les trois sous-échelles sont modérées (rho entre sous échelles fonctionnelle et émotionnelle : 0.58 ; entre émotionnelle et physique : 0.64 ; et entre fonctionnelle et physique : 0.78). Chaque sous-échelle mesure une dimension particulière tout en restant homogène entre elles. Quatre variables ont une influence significative sur les résultats : la pathologie (p<0.001), le fait d’être chanteur professionnel (p<0.001), l’effet de la répétition (p=0.003), le fait d’être choriste (p=0.002). Conclusion : le V.H.I. adapté aux chanteurs se révèle fiable, valide et adapté à la population de chanteurs classiques dysodiques.

Prix : 10.50 €      commander
|


Abonnez-vous! Paiement sécurisé !


© Copyright 1999-2018 - Revue de Laryngologie   Réalisation - Hébergement ELIDEE