Retour accueil sommaires
2017
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2016
   N# 1 |
2015
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2014
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2013
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2012
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2011
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2010
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2009
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2008
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2007
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2006
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2005
   N# | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2004
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2003
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2002
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2001
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2000
   N# | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1999
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1998
   N# 1 | 2 | 3 | 5 |
1997
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1996
   N# 4 | 5 |

Cliquez sur le numéro de la revue qui vous intéresse pour faire apparaître son sommaire
dossiers d'enseignement FMC redaction Pour publier... historique Presse & livres Mailing liste Tarifs d'abonnements
  Sommaires > Page précédente > Détail de l'article
imprimer commander
o Au sommaire de la Revue N° 4 - 2007 o

CHIRURGIE PLASTIQUE

De l段ntérêt du Platelet Rich Fibrin (PRF) de Choukroun au cours de la lipostructure faciale esthétique de Coleman : résultats préliminaires


Auteurs : Braccini F, Dohan D. M.

Ref. : Rev Laryngol Otol Rhinol. 2007;128,4:255-260.

Article publié en français
Document PDF en français



Résumé : Objectifs : évaluer l段ntérêt des caillots de fibrine PRF, un concentré plaquettaire et immunitaire, pour l弛ptimisation des greffes adipocytaires selon la technique de lipostructure faciale décrite par S. Coleman. Matériels et méthodes : entre mai 2005 et juin 2006, 32 patients (7 hommes et 25 femmes) ont bénéficié d置ne lipostructure de Coleman avec utilisation de PRF. Lâge moyen est de 59 ans (de 39 à 72 ans). La lipostructure a été utilisée de manière isolée pour 22 patients et associée à un lifting cervico-facial et/ou une blépharoplastie pour 10 patients. Avant la greffe adipocytaire, un mélange de PRF et de surnageant graisseux (issu de la purification du prélèvement d誕dipocytes) est déposé sur les zones de greffe selon la même gestuelle que la lipostructure. Pour 2 patientes, le prétraitement du site de greffe avec du PRF est réalisé de manière unilatérale. Lévolution post-opératoire des patients a été suivie pendant au moins 1 an. Résultats : dans cette série, tous les patients furent satisfaits du résultat et les résorptions associées demeurèrent très discrètes. Aucune résorption massive nécessitant une reprise de la lipostructure n誕 été recensée. Chez les 2 patientes traitées avec une utilisation unilatérale de PRF, on note une légère asymétrie du rendu esthétique finale, l檀émiface traitée avec du PRF paraissant plus stable que celle sans PRF. Enfin, dans cette série, à 3 semaines post-opératoires, on ne retrouve aucun cas d凋dème ou d弾cchymose résiduels très marqués. Conclusion : en offrant un support matriciel à l誕ngiogenèse et en stimulant la prolifération des pré-adipocytes, le PRF pourrait avoir un rôle bénéfique sur la cicatrisation et la consolidation d置ne greffe adipocytaire. D誕utres études plus étendues sont nécessaires pour valider l段ntérêt du PRF au cours des lipostructures esthétiques. Les utilisations potentielles en chirurgie plastique d置n tel biomatériau facile et rapide à produire, sans aucun surcoût et avec une parfaite innocuité, sont très nombreuses et demandent désormais à être testées et validées méthodiquement.

Prix : 10.50 €      commander
|


Abonnez-vous! Paiement sécurisé !


© Copyright 1999-2018 - Revue de Laryngologie   Réalisation - Hébergement ELIDEE