Retour accueil sommaires
2017
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2016
   N# 1 |
2015
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2014
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2013
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2012
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2011
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2010
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2009
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2008
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2007
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2006
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2005
   N# | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2004
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2003
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2002
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2001
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2000
   N# | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1999
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1998
   N# 1 | 2 | 3 | 5 |
1997
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1996
   N# 4 | 5 |

Cliquez sur le numéro de la revue qui vous intéresse pour faire apparaître son sommaire
dossiers d'enseignement FMC redaction Pour publier... historique Presse & livres Mailing liste Tarifs d'abonnements
  Sommaires > Page précédente > Détail de l'article
imprimer commander
o Au sommaire de la Revue N° 5 - 2006 o

OTONEUROLOGIE

La rééducation de la langue dans l’anastomose hypoglosso-faciale.


Auteurs : Gatignol P, Cortadellas A. L, Grandi S, Tankere F, Lobryeau C, Willer J. C, Lamas G. (Paris)

Ref. : Rev Laryngol Otol Rhinol. 2006;127,5:327-333.

Article publié en français
Document PDF en français



Résumé : L’anastomose hypoglosso-faciale termino-terminale (AHF tt) est un procédé classique de réhabilitation de la face paralysée. Le sacrifice du nerf hypoglosse engendre une paralysie et une atrophie de l’hémilangue qui sont tenues pour être responsables de troubles de l’articulation, de la mastication et de la déglutition. Dans une précédente étude (Gatignol et al 2003), nous avons montré l’absence de troubles de l’articulation liés à l’AHF. But : dans ce travail, nous nous sommes intéressés aux conséquences fonctionnelles de l’hémi-atrophie linguale et aux possibilités de les traiter à l’aide d’une rééducation précoce. Matériel et méthode : neuf patients ont été répartis en deux groupes, l’un ayant bénéficié d’une rééducation linguale spécifique et précoce, l’autre n’ayant pas été pris en charge. Ces deux groupes (rapportés à des sujets contrôles) ont été soumis à une batterie de tests étudiant les possibilités praxiques et l’articulation (à l’aide de palatogrammes). Résultats : cette étude met en évidence l’intérêt d’une prise en charge de la langue dès les premiers jours post-opératoires. Cette rééducation précoce permet la diminution de l’atrophie linguale, l’amélioration de la motilité de la langue engendrant ainsi une meilleure gestion de la salive et des aliments stagnants dans le vestibule jugal du côté paralysé.

Prix : 10.50 €      commander
|


Abonnez-vous! Paiement sécurisé !


© Copyright 1999-2018 - Revue de Laryngologie   Réalisation - Hébergement ELIDEE