Retour accueil sommaires
2017
   N# 1 | 2 | 3 |
2016
   N# 1 |
2015
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2014
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2013
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2012
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2011
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2010
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2009
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2008
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2007
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2006
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2005
   N# | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2004
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2003
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2002
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2001
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2000
   N# | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1999
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1998
   N# 1 | 2 | 3 | 5 |
1997
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1996
   N# 4 | 5 |

Cliquez sur le numéro de la revue qui vous intéresse pour faire apparaître son sommaire
dossiers d'enseignement FMC redaction Pour publier... historique Presse & livres Mailing liste Tarifs d'abonnements
  Sommaires > Page précédente > Détail de l'article
imprimer commander
o Au sommaire de la Revue N° 4 - 2004 o

GLANDES SALIVAIRES

Tumeurs des glandes salivaires accessoires. Aspects épidémiologiques et anatomopathologiques


Auteurs : E. Boko, G. Napo-Koura, E. Kpemissi, L. Boko-Bessi (Lomé)

Ref. : Rev Laryngol Otol Rhinol. 2004;125,4:233-237.

Article publié en français
Document PDF en français



Résumé : Introduction : plusieurs séries d’études occidentales effectuées sur les tumeurs des glandes salivaires accessoires ont apporté une lumière sur leurs aspects épidémiologiques et anatomopathologiques. Peu d’études du genre ont été effectuées dans nos régions. Objectifs : étudier les aspects épidémiologiques et anatomopathologiques afin de faire une comparaison avec les données de la littérature. Méthodologie : il s’agit d’une étude rétrospective, descriptive et analytique menée sur 10 ans dans les services d’ORL et d’Anatomie Pathologique du CHU de Lomé. Résultats : les tumeurs des glandes salivaires représentaient dans notre étude 17,19 % des tumeurs ORL. Les tumeurs des glandes salivaires accessoires représentaient 26,84 % des tumeurs des glandes salivaires. Les tumeurs bénignes représentaient 71,43 % et les tumeurs malignes 21,43 %. Les femmes étaient plus touchées que les hommes. L’âge moyen d’apparition des tumeurs bénignes était de 47,87 ans pour les hommes et 31,91 ans pour les femmes. L’âge moyen d’apparition des tumeurs malignes était de 38 ans pour les femmes. Le siège principal était le palais. La majorité des tumeurs bénignes était des adénomes pléomorphes. Le carcinome adénoïde kystique était la principale tumeur maligne. Conclusion : l’adénome pléomorphe et le carcinome adénoïde kystique sont les principales tumeurs des glandes salivaires accessoires. Elles siègent surtout au niveau du palais et sont observées plus chez la femme. Les tumeurs malignes apparaissent généralement sept ans plus tard que les tumeurs bénignes.

Prix : 10.50 €      commander
|


Abonnez-vous! Paiement sécurisé !


© Copyright 1999-2018 - Revue de Laryngologie   Réalisation - Hébergement ELIDEE