Retour accueil sommaires
2019
   N# 1 |
2018
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2017
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2016
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2015
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2014
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2013
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2012
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2011
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2010
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2009
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2008
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2007
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2006
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2005
   N# | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2004
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2003
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2002
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2001
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2000
   N# | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1999
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1998
   N# 1 | 2 | 3 | 5 |
1997
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1996
   N# 4 | 5 |

Cliquez sur le numéro de la revue qui vous intéresse pour faire apparaître son sommaire
dossiers d'enseignement FMC redaction Pour publier... historique Presse & livres Mailing liste Tarifs d'abonnements
  Sommaires > Page précédente > Détail de l'article
imprimer commander
o Au sommaire de la Revue N° 4 - 2016 o

PEDIATRIE

Ganglioneurome en milieu sub-saharien : analyse d’un cas et revue de littérature


Auteurs : Keita MA, Diarra K, Kone FI, Konate N, Dao S, Soumaoro S, Guindo B, Traore L, Doumbia K, Timbo SK, AG Mohamed A. (Bamako)

Ref. : Rev Laryngol Otol Rhinol. 2016;137,4:101-104.

Article publié en français
Document PDF en français



Résumé : But : étudier les aspects diagnostique et thérapeutique du ganglioneurome cervical. Matériel et méthode : analyse de cas clinique et revue de littérature sur un cas colligé en hospitalisa­tion d’ORL au CHU Gabriel Touré de Bamako (Mali). Résul­tats : AT, 6 ans, sexe féminin, peulh, élève, de nationalité malien­­ne, résidant à Bamako chez ses parents, a été admise en hospitalisation ORL le 10/12/2013 pour une tuméfaction latéro-cervicale droite. Cette tuméfaction évoluait depuis 3 ans, dans un contexte apyrétique et sans tendance à la fistulisation spon­tanée, avec prise de volume progressif. Dans ses antécé­dents ont été relevées une adénectomie et une otorrhée homo­latérale. A l’examen d’admission, la tuméfaction était latéro-cervicale haute, droite, avec une peau en regard porteuse d’une cicatrise d’incision sur environ 3 cm. A la palpation il s’agis­sait d’une masse de 6 cm de grand diamètre, indolore, de consistance ferme, de contour régulier, mobile par rapport aux plans super­ficiel et profond et sur laquelle battait de façon pulsatile la veine jugulaire externe homolatérale. La tuméfac­tion prenait le groupe Iia et III. La tomodensitométrie cervicale a orienté vers une hypodensité homogène de type tissulaire ovalaire non invasive prenant toute la région latéro-cervicale droite. L'exé­rèse chirurgicale de la tumeur a été effectué le 12/02/2014 sous anesthésie générale avec curage ganglion­naire sélective du groupe IIa et III, les suites opératoires ont été sans particu­la­ri­t­é­. L’étude anatomopathologique de la pièce d’exérèse chirurgi­cale a été la clé du diagnostic avec l’apport de l’immuno­histo­chimie. Avec un recul 12 mois post-opératoire, la patiente se porte bien. Conclusion : les ganglioneuromes sont des tumeurs très rares. Devant une masse cervicale chroni­que de l’enfant, ce diagnostic doit être évoqué et passe par un curage chirur­gical complet seul gage de guérison et l’apport de l’immuno-marquage.

Prix : 10.00 €      commander
|


Abonnez-vous! Paiement sécurisé !


© Copyright 1999-2021 - Revue de Laryngologie   Réalisation - Hébergement ELIDEE