Retour accueil sommaires
2017
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2016
   N# 1 |
2015
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2014
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2013
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2012
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2011
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2010
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2009
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2008
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2007
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2006
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2005
   N# | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2004
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2003
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2002
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2001
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2000
   N# | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1999
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1998
   N# 1 | 2 | 3 | 5 |
1997
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1996
   N# 4 | 5 |

Cliquez sur le numéro de la revue qui vous intéresse pour faire apparaître son sommaire
dossiers d'enseignement FMC redaction Pour publier... historique Presse & livres Mailing liste Tarifs d'abonnements
  Sommaires > Page précédente > Détail de l'article
imprimer commander
o Au sommaire de la Revue N° 3 - 2009 o

OTOLOGIE

L’adénome de l’oreille moyenne : cas clinique et revue de la littérature


Auteurs : Angouridakis N, Hytiroglou P, Markou K, Bouzakis A, Vital V. (Thessaloniki)

Ref. : Rev Laryngol Otol Rhinol. 2009;130,3:199-202.

Article publié en anglais
Document PDF en anglais



Résumé : L’adénome de l’oreille moyenne est une tumeur bénigne rare provenant du revêtement épithélial de l’oreille moyenne et présentant à la fois une différenciation glandulaire et neuroendocrine. Cas clinique : nous rapportons le cas d’une femme de 52 ans, qui a présenté une perte d’audition ainsi qu’une sensation de plénitude progressive dans son oreille gauche depuis 3 mois. L’examen clinique a révélé une masse dans l’oreille moyenne gauche. L’exérèse de la tumeur a permis son analyse histologique. Les cellules tumorales se regroupaient par place en structures adénoïdes et cribriformes et ailleurs en groupes compacts. Les noyaux étaient ronds et uniformes, sans atypie ni activité mitotique. En immunohistochimie, les cellules étaient positives à la fois pour les marqueurs épithéliaux (cytokeratine, antigène épithélial membranaire) et pour les marqueurs neuroendocrines (enolase neurone spécifique, synaptophysine, chromogranine et polypeptide pancréatique). Conclusion : l’adénome de l’oreille moyenne est une tumeur bénigne dont le traitement est chirurgical. Le suivi du patient est essentiel pour détecter une événtuelle récidive, fréquente dans ce contexte. L’immunohistochimie de notre cas clinique est très caractéristique de cette tumeur amphicrine également décrite comme «adénome neuroendocrine de l’oreille moyenne».

Prix : 8.50 €      commander
|


Abonnez-vous! Paiement sécurisé !


© Copyright 1999-2018 - Revue de Laryngologie   Réalisation - Hébergement ELIDEE