Retour accueil sommaires
2017
   N# 1 | 2 | 3 |
2016
   N# 1 |
2015
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2014
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2013
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2012
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2011
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2010
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2009
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2008
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2007
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2006
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2005
   N# | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2004
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2003
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2002
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2001
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2000
   N# | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1999
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1998
   N# 1 | 2 | 3 | 5 |
1997
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1996
   N# 4 | 5 |

Cliquez sur le numéro de la revue qui vous intéresse pour faire apparaître son sommaire
dossiers d'enseignement FMC redaction Pour publier... historique Presse & livres Mailing liste Tarifs d'abonnements
  Sommaires > Page précédente > Détail de l'article
imprimer commander
o Au sommaire de la Revue N° 5 - 2003 o

PHONIATRIE

Application clinique du protocole basique de la Société Européenne de Laryngologie (ELS) pour l’évaluation des effets thérapeutiques en pathologie vocale.


Auteurs : DeJonckere PH, Crevier-Buchman L, Marie JP, Moerman M, Remacle M, Woisard V. (European Research Group on the Larynx)

Ref. : Rev Laryngol Otol Rhinol. 2003;124,5:279-283.

Article publié en anglais
Document PDF en anglais



Résumé : Objectifs : les effets thérapeutiques ont été quantifiés -dans différents centres universitaires- chez 93 patients présentant une variété de pathologies vocales tant organiques que dysfonctionnelles (cancers exclus) selon la directive élaborée par le Comité de Phoniatrie de la Société Européenne de Laryngologie. L’étude est principalement orientée sur l’adéquation de ce protocole pour l’usage clinique. Matériel et méthode : ce protocole de base comporte 5 dimensions : perceptive (impression globale, souffle et graillons), vidéostroboscopique (occlusion glottique, régularité, ondulation muqueuse, symétrie), aérodynamique (quotient phonatoire), acoustique (jitter et shimmer sur un /a:/, étendue et intensité minimale) et auto-évaluative (qualité vocale en soi, et répercussion sociale et professionnelle). Résultats : les résultats mettent en évidence – au niveau des moyennes globales - une amélioration significative du score pour chacune des cinq dimensions, mais la corrélation entre les changements pré-/post-traitement pour ces différentes dimensions est faible, ce qui indique que leur redondance est limitée. Conclusion : il en ressort que l’évaluation de l’efficacité thérapeutique en matière de pathologie vocale doit être multidimensionnelle. L’analyse multidimensionnelle permet une réflexion critique sur le mécanisme d'action thérapeutique.


Prix : 10.50 €      commander
|


Abonnez-vous! Paiement sécurisé !


© Copyright 1999-2018 - Revue de Laryngologie   Réalisation - Hébergement ELIDEE