Retour accueil sommaires
2017
   N# 1 | 2 | 3 |
2016
   N# 1 |
2015
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2014
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2013
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2012
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2011
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2010
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2009
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2008
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2007
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2006
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2005
   N# | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2004
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2003
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2002
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2001
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2000
   N# | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1999
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1998
   N# 1 | 2 | 3 | 5 |
1997
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1996
   N# 4 | 5 |

Cliquez sur le numéro de la revue qui vous intéresse pour faire apparaître son sommaire
dossiers d'enseignement FMC redaction Pour publier... historique Presse & livres Mailing liste Tarifs d'abonnements
  Sommaires > Page précédente > Détail de l'article
imprimer commander
o Au sommaire de la Revue N° 2 - 2003 o

OTONEUROLOGIE

Nystagmus et test vibratoire recherche sur les mécanismes, approche théorique : à propos de 52 cas de lésions vestibulaires totales unilatérales.


Auteurs : G. Dumas, P. Perrin, S. Schmerber, J. P. Lavieille (Grenoble)

Ref. : Rev Laryngol Otol Rhinol. 2003;124,2:75-83.

Article publié en français
Document PDF en anglais



Résumé : Objectifs : préciser les caractéristiques d'apparition du nystagmus vibratoire (NV), optimiser la topographie et la fréquence du stimulus, déterminer l'origine probable du nystagmus et les conséquences pratiques d'utilisation optimale du test vibratoire (TV) en clinique. Moyens et méthodes : 52 patients vestibulolésés unilatéraux (aréflexie vestibulaire unilatérale post chirurgicale) ont été étudiés. La vitesse de la phase lente et la fréquence du nystagmus vibratoire ont été mesurées par enregistrement V.N.G., 2-D et 3-D (Synapsis-France). La stimulation pratiquée avec un vibreur 3 S était appliquée en topographie vertex, mastoïdes, et muscles trapèzes avec des fréquences de stimulation de 20 à 150 Hz. Un stimulateur 100 Hz (vibreur S, Synapsis-France) a été utilisé pour l'optimisation topographique. L'interférence du TV avec le test calorique (TC) effectué sur oreille saine et le test optocinétique (TO) a été étudié chez 11 patients. Résultats : le TV révèle un nystagmus déficitaire, quelle que soit la fréquence du stimulus. Le spectre de réponse fréquentielle optimale du stimulus relativement large se situe entre 80 et 120 Hz. Des stimulations de 100 Hz montrent des réponses optimales en stimulation mastoïdienne (réponse obtenue dans 96 % des cas) ; les stimulations du muscle trapèze donnent 90 % de réponse, il n'y en a plus que 60 % en topographie du vertex. L'efficacité de la stimulation mastoïdienne n'est pas corrélée avec le côté stimulé (P = 0.9). L'interférence du TV et du TC à l'épreuve froide (30 ou 20°) montre une inversion du nystagmus calorique lors de la stimulation vibratoire. Le nystagmus résultant correspond à une soustraction algébrique entre le nystagmus calorique pré existant et la valeur du nystagmus vibratoire obtenue avant la stimulation calorique (coefficient de droite=0.99). L'interférence du TV sur le TC à l'épreuve chaude montre un phénomène inverse d'addition. La fatigabilité du NV est modérée au bout de 3 à 5 minutes. L'adaptation est modérée mais significative (P = 0.007) avec une diminution de 30 % de la vitesse de la phase lente par habituation. L'interférence du TV avec le TO entraîne un effet additif ou soustractif selon le sens de l'épreuve optocinétique. Conclusion : le TV est une stimulation très efficace en topographie osseuse mastoïdienne. Il interroge de façon simultanée, les deux vestibules par conduction osseuse (équivalent d'un Weber vestibulaire). Il explore des hautes fréquences entre 30 et 120 Hz et donne d'excellentes réponses pour 100 Hz. Il interroge un certain type de cellules sensorielles vestibulaires. Il interfère avec le TC et le TO. Il s'agit d'une stimulation très puissante, capable d'inverser le NC à l'épreuve très froide (20°). Chez les vestibulolésés massifs, le NV est toujours de type déficitaire, quelle que soit la fréquence de la stimulation, la topographie du stimulus et la position de la tête.

Prix : 10.50 €      commander
|


Abonnez-vous! Paiement sécurisé !


© Copyright 1999-2018 - Revue de Laryngologie   Réalisation - Hébergement ELIDEE