Retour accueil sommaires
2017
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2016
   N# 1 |
2015
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2014
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2013
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2012
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2011
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2010
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2009
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2008
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2007
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2006
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2005
   N# | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2004
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2003
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2002
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2001
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2000
   N# | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1999
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1998
   N# 1 | 2 | 3 | 5 |
1997
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1996
   N# 4 | 5 |

Cliquez sur le numéro de la revue qui vous intéresse pour faire apparaître son sommaire
dossiers d'enseignement FMC redaction Pour publier... historique Presse & livres Mailing liste Tarifs d'abonnements
  Sommaires > Page précédente > Détail de l'article
imprimer commander
o Au sommaire de la Revue N° 2 - 2013 o

CANCEROLOGIE

Intérêt pronostique du ganglion sentinelle dans les carcinomes à cellules de Merkel de la tête et du cou


Auteurs : Penicaud M, Cammilleri S, Giorgi R, Taïeb D, Grob JJ, Giovanni A, Dessi P, Fakhry N. (Marseille)

Ref. : Rev Laryngol Otol Rhinol. 2013;134,2:75-79.

Article publié en français
Document PDF en français



Résumé : Introduction : le carcinome à cellules de Merkel (CCM) est une tumeur cutanée rare d’origine neuroendocrine. Le but de notre étude était d’analyser le pronostic de patients opérés pour un CCM et ne présentant pas d’atteinte ganglionnaire après analyse du ganglion sentinelle GS. Matériel et méthode : il s’agissait d’une étude rétrospective portant sur 10 cas de CCM stade I ou II ayant bénéficié de la technique du GS dans notre institution entre 2003 et 2010. Résultats : parmi les 10 pa­tients, 7 ont eu un repérage d’au moins un GS, parmi lesquels le ganglion a pu être prélevé chirurgicalement dans 6 cas. En cas d’échec de la technique du GS, un évidement cervical ± parotidien a été réalisé. Aucune métastase ganglion­naire n’a été retrouvée dans notre série. Le suivi moyen était de 38 mois. Le taux de survie globale était de 100 % à 2 ans et de 50 % à 5 ans. Le taux de survie sans récidive était de 85 % à 2 ans et à 5 ans. Conclusion : nos résultats montrent que la technique du GS est un outil fiable d’évaluation du statut ganglionnaire des patients présentant un CCM et que les patients pN0 ont un pronostic favorable.


Prix : 10.50 €      commander
|


Abonnez-vous! Paiement sécurisé !


© Copyright 1999-2018 - Revue de Laryngologie   Réalisation - Hébergement ELIDEE