Retour accueil sommaires
2017
   N# 1 | 2 | 3 |
2016
   N# 1 |
2015
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2014
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2013
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2012
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2011
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2010
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2009
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2008
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2007
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2006
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2005
   N# | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2004
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2003
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2002
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2001
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2000
   N# | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1999
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1998
   N# 1 | 2 | 3 | 5 |
1997
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1996
   N# 4 | 5 |

Cliquez sur le numéro de la revue qui vous intéresse pour faire apparaître son sommaire
dossiers d'enseignement FMC redaction Pour publier... historique Presse & livres Mailing liste Tarifs d'abonnements
  Sommaires > Page précédente > Détail de l'article
imprimer commander
o Au sommaire de la Revue N° 1 - 2009 o

PHONIATRIE

Etude perceptive des modalités interrogatives et assertives après laryngectomies partielles verticales


Auteurs : Wallet L, Crevier-Buchman L, Hans S, Vaissière J. (Paris)

Ref. : Rev Laryngol Otol Rhinol. 2009;130,1:65-68.

Article publié en français
Document PDF en français



Résumé : Objectifs : notre étude a porté sur la perception par un jury díécoute, des contrastes entre modalités assertives et interrogatives chez des patients ayant subi une cordectomie ou une laryngectomie partielle fronto latérale. Matériel et méthodes : notre popultation se compose de 4 patients (2 cordectomies et 2 laryngectomies fronto latérales) âgés de 57 à 66 ans (moyenne 61 ; médiane 61). Les 4 patients ont été enregistrés sur des logatomes, des syntagmes et des phrases dans les modalités assertives et interrogatives. Les tests de perception ont été élaborés à líaide du logiciel PRAAT, les auditeurs ont dû juger 80 stimuli. Notre jury se compose de 8 auditeurs (4 hommes, 4 femmes). Résultats : le taux de reconnaissance moyen des modalités est bon avec une bonne intelligibilité chez ces patients. Les confusions des auditeurs sont plus fréquentes pour le groupe des laryngectomies fronto latérale qui ont des modulations plus aléatoires. Conclusion : le faible nombre de patients ne nous a pas permis de faire de généralisations mais nos premiers résultats vont dans le sens díune intelligibilité conservée en particulier pour les modalités assertives et interrogatives.

Prix : 8.50 €      commander
|


Abonnez-vous! Paiement sécurisé !


© Copyright 1999-2018 - Revue de Laryngologie   Réalisation - Hébergement ELIDEE