Retour accueil sommaires
2017
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2016
   N# 1 |
2015
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2014
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2013
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2012
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2011
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2010
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2009
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2008
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2007
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2006
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2005
   N# | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2004
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2003
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2002
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2001
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2000
   N# | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1999
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1998
   N# 1 | 2 | 3 | 5 |
1997
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1996
   N# 4 | 5 |

Cliquez sur le numéro de la revue qui vous intéresse pour faire apparaître son sommaire
dossiers d'enseignement FMC redaction Pour publier... historique Presse & livres Mailing liste Tarifs d'abonnements
  Sommaires > Page précédente > Détail de l'article
imprimer commander
o Au sommaire de la Revue N° 2 - 2006 o

CHIRURGIE PLASTIQUE

L’anastomose hypoglosso-faciale latéro-terminale avec déroutement du nerf facial intrapétreux. Résultats à long terme et indications. Une expérience de 12 ans sur 15 cas


Auteurs : V. Franco-Vidal, H. Blanchet, D. Liguoro, V. Darrouzet (Bordeaux)

Ref. : Rev Laryngol Otol Rhinol. 2006;127,2:97-102.

Article publié en français
Document PDF en français



Résumé : Objectifs : décrire les résultats fonctionnels obtenus en terme de mobilité faciale et de mobilité linguale après anastomose hypoglosso-faciale latéro-terminale. Matériel et Méthodes : l’étude porte sur 15 patients opérés entre 1993 et 2002 (11 cas de lésion du nerf facial lors de chirurgie de schwannome vestibulaire et 4 cas d’accidents vasculaires du tronc cérébral). L’évaluation faite à 18 mois minimum a porté sur la récupération du tonus, la dynamique de récupération de la motricité faciale volontaire (grading de House et Brackmann modifié), sur la motricité linguale (évaluation de l’amyotrophie et réponse à un questionnaire d’auto-évaluation), et sur la satisfaction des patients (questionnaire). Résultats : le délai moyen entre l’intervention et l’évaluation fût de 57.5 mois La récupération du tonus est apparu dans un délai de 6 à 8 mois (moyenne de 28,5 semaines, DS 4,6 semaines). Tous les patients ont récupéré un tonus normal. La fonction faciale fut évaluée en grades III dans 11 cas (73,3 %), en grades IV dans 3 cas (20 %) et en grade V dans un cas (6,6 %). La fermeture oculaire a été obtenue dans un délai de 13,6 mois (DS 2,6 mois) dans la totalité des cas, sauf un. La tarsorraphie a du être maintenue en place chez 2 patients. Il n’est apparu aucun spasme de l’hémiface. Les troubles de la motricité linguale étaient absents dans 93,3 % des cas. Les patients ont été satisfaits des résultats dans 80 % des cas. Les résultats les moins favorables ont été observés en cas d’accident vasculaire et en cas de prise en charge tardive au delà de 2 ans. Conclusion : cette technique apparaît donc efficace. Elle présente l’avantage d’épargner la motricité linguale et de limiter les problèmes secondaires de spasticité.

Prix : 10.50 €      commander
|


Abonnez-vous! Paiement sécurisé !


© Copyright 1999-2018 - Revue de Laryngologie   Réalisation - Hébergement ELIDEE