Retour accueil sommaires
2017
   N# 1 | 2 | 3 |
2016
   N# 1 |
2015
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2014
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2013
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2012
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2011
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2010
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2009
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2008
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2007
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2006
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2005
   N# | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2004
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2003
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2002
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2001
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2000
   N# | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1999
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1998
   N# 1 | 2 | 3 | 5 |
1997
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1996
   N# 4 | 5 |

Cliquez sur le numéro de la revue qui vous intéresse pour faire apparaître son sommaire
dossiers d'enseignement FMC redaction Pour publier... historique Presse & livres Mailing liste Tarifs d'abonnements
  Sommaires > Page précédente > Détail de l'article
imprimer commander
o Au sommaire de la Revue N° 2 - 2004 o

LARYNGOLOGIE

La laryngectomie partielle supra cricoïdienne avec crico-hyoidopexie. Résultats fonctionnels et carcinologiques. A propos de 23 cas du Centre A. Lacassagne (Nice)


Auteurs : M. Ndiaye, O. Dassonville, G. Poissonnet, J. Vallicioni, A. Bozec, J. Santini, F. Demard (Dakar)

Ref. : Rev Laryngol Otol Rhinol. 2004;125,2:113-116.

Article publié en français
Document PDF en français



Résumé : Objectif : évaluer les résultats carcinologiques, la morbidité et les suites fonctionnelles de la laryngectomie partielle supra-cricoïdienne avec crico-hyoïdo-péxie (LPSC-CHP). Patients et méthodes : entre 1990 et 2001, vingt trois patients ont eu une LPSC-CHP pour cancers du larynx au Centre Antoine Lacassagne de Nice. L’âge moyen des patients était de 59 ans, avec des extrêmes de 42 à 72 ans. Les patients étaient classés : 1 T1, 11 T2, 10 T3 et 1 T4 (envahissement du cartilage thyroïde sans envahissement antérieur des tissus mous). Dix sept patients étaient N0 (73,9 %). Un évidement radical modifié bilatéral a été pratiqué dans dix cas, un évidement radical associé à un évidement radical modifié (un cas) et un évidement radical modifié unilatéral (dix cas). Résultats : les limites d’exérèse étaient insuffisantes dans un cas. Six patients étaient N+(28,5 %) dont quatre N+R+. Le délai moyen de décanulation était de 21 jours et le délai moyen d’ablation de la sonde nasogastrique était de 32,7 jours. Une laryngectomie totale fonctionnelle a été effectuée dans deux cas. Deux patients ont eu une récidive locale. Les survies selon la méthode de Kaplan-Meier sont de 81 % à 3 ans et de 75 % à 5 ans. Conclusion : la LPSC-CHP représente une alternative à la laryngectomie totale pour les cancers laryngés sus-glottiques et glotto-sus-glottiques. Il s’agit d’un recours fonctionnel fiable avec une morbidité acceptable et un bon contrôle carcinologique à long terme.

Prix : 10.50 €      commander
|


Abonnez-vous! Paiement sécurisé !


© Copyright 1999-2018 - Revue de Laryngologie   Réalisation - Hébergement ELIDEE