Retour accueil sommaires
2017
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2016
   N# 1 |
2015
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2014
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2013
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2012
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2011
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2010
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2009
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2008
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2007
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2006
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2005
   N# | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2004
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2003
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2002
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2001
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2000
   N# | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1999
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1998
   N# 1 | 2 | 3 | 5 |
1997
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1996
   N# 4 | 5 |

Cliquez sur le numéro de la revue qui vous intéresse pour faire apparaître son sommaire
dossiers d'enseignement FMC redaction Pour publier... historique Presse & livres Mailing liste Tarifs d'abonnements
  Sommaires > Page précédente > Détail de l'article
imprimer commander
o Au sommaire de la Revue N° 1 - 2004 o

AUDIOLOGIE

Conséquence du sexe sur l’intelligibilité en audiométrie vocale chez des sujets normo-entendants avec une surdité simulée sur les hautes fréquences


Auteurs : M. A. Kiliç, F. Ögüt (Izmir)

Ref. : Rev Laryngol Otol Rhinol. 2004;125,1:35-38.

Article publié en anglais
Document PDF en anglais



Résumé : Objectif: déterminer si le sexe des voix affecte le score de discrimination vocale chez des sujets en condition d’écoute normale ou en moment d’une surdité sur les fréquences aigues. Matériel et méthode: la population est composé de 20 sujets normo-entendants. Huit listes des mots monosyllabes, prononcés par une femme et un homme, ont été utilisées. Le signal a été filtré pour ne pas laisser passer les fréquences au dessus de 1500, 2500 ou 3500 Hz, pour simuler une surdité des hautes fréquences. Les scores de discrimination auditive des sujets ont été mesurés dans les différentes conditions de filtrage et de sexe de l’orateur présentés dans un ordre randomisé. Le Mann-Whitney U Test a été utilisé comme test statistique. Résultats : dans la condition ou le message est présenté sans filtration, le score de discrimination n’est pas différent pour les voix féminines ou masculines (p=0.60). Par contre les voix féminines sont significativement moins bien discriminés dans toutes les conditions de filtrage du message (p<0.01). Conclusion : les voix féminines sont plus difficiles à discriminer que les voix masculines, si le message est présenté avec des filtres passe bas variable chez les sujets.

Prix : 10.50 €      commander
|


Abonnez-vous! Paiement sécurisé !


© Copyright 1999-2018 - Revue de Laryngologie   Réalisation - Hébergement ELIDEE