Retour accueil sommaires
2017
   N# 1 | 2 | 3 |
2016
   N# 1 |
2015
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2014
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2013
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2012
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2011
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2010
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2009
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2008
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2007
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2006
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2005
   N# | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2004
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2003
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2002
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2001
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2000
   N# | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1999
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1998
   N# 1 | 2 | 3 | 5 |
1997
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1996
   N# 4 | 5 |

Cliquez sur le numéro de la revue qui vous intéresse pour faire apparaître son sommaire
dossiers d'enseignement FMC redaction Pour publier... historique Presse & livres Mailing liste Tarifs d'abonnements
  Sommaires > Page précédente > Détail de l'article
imprimer commander
o Au sommaire de la Revue N° 1 - 2009 o

PHONIATRIE

Évolution défavorable de médialisation laryngée par Polydimethylsiloxane


Auteurs : Leuchter I, Giovanni A. (Marseille)

Ref. : Rev Laryngol Otol Rhinol. 2009;130,1:69-72.

Article publié en français
Document PDF en français



Résumé : La médialisation endoscopique des cordes vocales par injection de polydimethylsiloxane (Voxtm Implants) est pratiquée depuis plus de quinze ans avec de bons résultats à long terme. Néanmoins certaines complications existent et leur prise en charge est peu discutée dans la littérature. Nous présentons 2 cas (1 paralysie laryngée unilatérale et 1 atrophie cordale bilatérale) avec des résultats vocaux insatisfaisants après injection de Voxtm Implants. Un cas présentait une réaction inflammatoire chronique de type granulomateux induite par le Voxtm Implants et l’autre une fibrose péri-prothétique ayant entraîné une rigidité cordale. Chez les 2 patients nous avons pratiqué une exérèse du Voxtm Implants par cordotomie supérieure en microlaryngoscopie en suspension. Une amélioration nette de la voix a pu être obtenue chez la patiente présentant une réaction granulomateuse ; par contre l’exérèse n’a pas pu modifier la rigidité cordale, et par conséquent la voix, chez l’autre patiente. En conclusion, la laryngoplastie par injection de Voxtm Implants est une intervention sûre et efficace qui présente néanmoins de possibles complications : granulome à corps étranger, fibrose péri-prothétique. En cas de réaction inflammatoire chronique, l’exérèse endoscopique par cordotomie est indiquée. Par contre une rigidité cordale est plus difficilement corrigible. Par conséquent une injection de Voxtm Implants dans l’espace de Reinke doit être absolument évitée, de même qu’une hypermédialisation cordale par surcorrection.

Prix : 5.50 €      commander
|


Abonnez-vous! Paiement sécurisé !


© Copyright 1999-2018 - Revue de Laryngologie   Réalisation - Hébergement ELIDEE