Retour accueil sommaires
2017
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2016
   N# 1 |
2015
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2014
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2013
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2012
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2011
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2010
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2009
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2008
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2007
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2006
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2005
   N# | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2004
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2003
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2002
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2001
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2000
   N# | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1999
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1998
   N# 1 | 2 | 3 | 5 |
1997
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1996
   N# 4 | 5 |

Cliquez sur le numéro de la revue qui vous intéresse pour faire apparaître son sommaire
dossiers d'enseignement FMC redaction Pour publier... historique Presse & livres Mailing liste Tarifs d'abonnements
  Sommaires > Page précédente > Détail de l'article
imprimer commander
o Au sommaire de la Revue N° 5 - 2008 o

OTOLOGIE

Traumatisme par balle de l’oreille moyenne, une situation très rare


Auteurs : Judd O, Medcalf M, Khalil HS. (Plymouth)

Ref. : Rev Laryngol Otol Rhinol. 2008;129,5:297-299.

Article publié en anglais
Document PDF en anglais



Résumé : Introduction : les lésions par fusil à air comprimé sont relativement fréquentes. Elles impliquent souvent le cerveau, les yeux, le thorax ou l’abdomen. Il est rare que les chirurgiens ORL soient impliqués dans la prise en charge de ces patients. Cas clinique : nous présentons le cas d’un homme de 38 ans avec un traumatisme par balle par fusil à air comprimé de l’oreille gauche. Il présentait des douleurs une otorragie, une perte d’audition et un acouphène. L’imagerie et l’exploration chirurgicale ont permis la découverte d’une balle métallique dans l’oreille moyenne gauche et une rupture du mur antérieur du méat auditif externe avec impaction de minuscules fragments métalliques. Une seconde exploration chirurgicale a été nécessaire pour enlever un séquestre osseux de la paroi antérieure du canal. Conclusion : la poursuite de la douleur et d’une otorrhée quelques mois après doivent faire évoquer l’existence d’un séquestre osseux secondaire. La possibilité d’un cholestéatome d'implantation doit également être considérée.

Prix : 5.50 €      commander
|


Abonnez-vous! Paiement sécurisé !


© Copyright 1999-2018 - Revue de Laryngologie   Réalisation - Hébergement ELIDEE