Retour accueil sommaires
2017
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2016
   N# 1 |
2015
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2014
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2013
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2012
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2011
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2010
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2009
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2008
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2007
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2006
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2005
   N# | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2004
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2003
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2002
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2001
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2000
   N# | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1999
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1998
   N# 1 | 2 | 3 | 5 |
1997
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1996
   N# 4 | 5 |

Cliquez sur le numéro de la revue qui vous intéresse pour faire apparaître son sommaire
dossiers d'enseignement FMC redaction Pour publier... historique Presse & livres Mailing liste Tarifs d'abonnements
  Sommaires > Page précédente > Détail de l'article
imprimer commander
o Au sommaire de la Revue N° 5 - 2010 o

PEDIATRIE

Fasciite crâniale


Auteurs : Blanchard D, Hibon R, Hitier M, Galateau-Sallé F, Abadie-Koebele C, Babin E. (Caen)

Ref. : Rev Laryngol Otol Rhinol. 2010;131,4:289-293.

Article publié en français
Document PDF en français



Résumé : Objectif : décrire les caractéristiques clinique et anatomo­patho­logique d’une entité particulière de fibromatose infantile : la fasciite crâniale. Méthodes : à propos d’une observation de fasciite crâniale localisée à la face chez un enfant de 13 mois. Une revue et une synthèse des données de la littérature médica­le sont proposées. La recherche bibliographique s’est effectuée avec l’utilisation de la banque de données «Pub Med» pour les mots clefs «fibromatoses», «fasciite nodulaire» et « fasciite crâniale». Résultats : la fasciite crâniale est une prolifération cellulaire fibroblastique bénigne du tissu conjonctif corres­pon­dant à une variante de la fasciite nodulaire. Elle s’en distingue par l’atteinte exclusive de jeunes enfants, une localisation céphalique, une croissance rapide, une lyse osseuse fréquente et un aspect histologique plus monomorphe. Du fait de sa crois­san­ce rapide et de la présence de nombreuses atypies cellu­lai­res, le diagnostic histologique est difficile et se pose essentielle­ment avec un fibrosarcome de l’enfant. Le traitement consiste en une chirurgie d’exérèse. La présence d’une récidive impose de revoir les lames histologiques et de remettre en cause le diagnostic. Conclusion : la fasciite crâniale constitue une entité rare de tumeur bénigne de l’enfant. La difficulté diagnos­ti­que rencontrée au cours de l’examen anatomo-pathologique doit inciter le thérapeute à une extrême prudence devant l’aspect très inquietant et ne pas porter à tort un diagnostic de malignité.

Prix : 8.50 €      commander
|


Abonnez-vous! Paiement sécurisé !


© Copyright 1999-2018 - Revue de Laryngologie   Réalisation - Hébergement ELIDEE