Retour accueil sommaires
2017
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2016
   N# 1 |
2015
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2014
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2013
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2012
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2011
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2010
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2009
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2008
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2007
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2006
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2005
   N# | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2004
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2003
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2002
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2001
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2000
   N# | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1999
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1998
   N# 1 | 2 | 3 | 5 |
1997
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1996
   N# 4 | 5 |

Cliquez sur le numéro de la revue qui vous intéresse pour faire apparaître son sommaire
dossiers d'enseignement FMC redaction Pour publier... historique Presse & livres Mailing liste Tarifs d'abonnements
  Sommaires > Page précédente > Détail de l'article
imprimer commander
o Au sommaire de la Revue N° 1 - 2009 o

PHONIATRIE

Les défauts de justesse de la voix chantée : compétences et déficits tonaux


Auteurs : Lévêque Y, Amy de la Bretèque B, Giovanni A, Schön D. (Marseille)

Ref. : Rev Laryngol Otol Rhinol. 2009;130,1:23-28.

Article publié en français
Document PDF en français



Résumé : Alors que la population tout-venant chante juste (Dalla Bella 2007), certains individus présentent un déficit manifeste du contrôle de la hauteur vocale dans le chant. La description de ce déficit chez l’adulte en est à ses débuts. Nous réalisons ici une étude acoustique des productions de 15 adultes socialement jugés mauvais chanteurs. La justesse est testée par trois tâches élémentaires de chant : une reproduction de notes isolées, une reproduction de séquences de notes, un chant a capella. Une épreuve de discrimination micro-tonale est ajoutée. La fréquence fondamentale des productions est analysée. Nous montrons que les déficits sont hétérogènes : le contrôle des hauteurs peut être insuffisant au niveau du centre tonal, des intervalles entre notes, et parfois au niveau de la note elle-même, en tant que cible à atteindre. Les erreurs vont dans le sens d’une sous-estimation de la cible. Les capacités de discrimination fine sont préservées pour une partie de notre population d’étude. Des études plus larges de productions déviantes devront être menées : par la diversité des altérations et la spécificité des tâches, elles apporteront peut être un éclairage sur les processus cognitifs qui gouvernent la mise en place du contrôle vocal.

Prix : 10.50 €      commander
|


Abonnez-vous! Paiement sécurisé !


© Copyright 1999-2018 - Revue de Laryngologie   Réalisation - Hébergement ELIDEE