Retour accueil sommaires
2017
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2016
   N# 1 |
2015
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2014
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2013
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2012
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2011
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2010
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2009
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2008
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2007
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2006
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2005
   N# | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2004
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2003
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2002
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2001
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2000
   N# | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1999
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1998
   N# 1 | 2 | 3 | 5 |
1997
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1996
   N# 4 | 5 |

Cliquez sur le numéro de la revue qui vous intéresse pour faire apparaître son sommaire
dossiers d'enseignement FMC redaction Pour publier... historique Presse & livres Mailing liste Tarifs d'abonnements
  Sommaires > Page précédente > Détail de l'article
imprimer commander
o Au sommaire de la Revue N° 2 - 2014 o

PHONIATRIE

Les anomalies de la fréquence fondamentale chez le locu­­teur Parkinsonien : contraste entre les effets res­pec­­tifs de l'hypodopaminergie dûe à la maladie de Parkinson et de l'apport thérapeutique par L-Dopa


Auteurs : Ghio A, Robert D, Grigoli C, Mas M, Delooze C, Mercier C, Viallet F. (Aix-en-Provence)

Ref. : Rev Laryngol Otol Rhinol. 2014;135,2:63-70.

Article publié en français
Document PDF en français



Résumé : Objectif : les troubles de la voix et de la parole sont fréquents dans la maladie de Parkinson (MDP), en particulier lorsque la maladie est installée depuis plusieurs années. Ces troubles ont un impact sur la communication parlée, ce qui peut entrainer un handicap important pour les personnes qui en souffrent. De nombreuses études s’appuyant sur des méthodes perceptives ou acoustiques ont été menées pour tenter de carac­tériser cette dysarthrie parkinsonienne. Or, l’hétéro­généité des méthodes d’évaluation et les biais expérimentaux aboutissent à des résultats difficiles à interpréter. Dans le cadre de notre étude, nous nous intéressons spécifiquement aux troubles phona­toires et particulièrement à la fréquence fondamentale (F0). Or, la littérature laisse apparaître des résultats contra­dictoires : élévation, baisse ou pas de différence de F0 dans la MDP par rapport à une population de sujets contrôle. L’objet de ce travail est donc de fournir un cadre conceptuel et métho­dologique permettant d’expliquer les résultats obtenus sur la F0 moyenne de locuteurs MDP. Méthode : le corpus de l’étude est constitué de 44 locuteurs (29 patients MDP et 15 sujets témoins) en contrôlant des contraintes physiologiques (sexe, âge, état pharmacologique des patients) et linguistiques (tâches de production de parole). Résultats : sur ce corpus, nous n’avons pas observé de différence de F0 moyenne entre les patients MDP sans médicament antiparkinsonien et la population contrôle. En revanche, une augmentation signifi­cative a été mise en évidence lors de la prise de L-dopa. Con­clu­sion : nous émettons l'hypothèse d'un double effet opposé sur la F0 dans la situation de sevrage médicamenteux. La pression-sous glottique basse due à la MDP induit une dimi­nu­tion de F0 tandis que la rigidité laryngée entraine une élévation de F0, ces deux effets s'annihilent. En revanche, en situation de prise de L-dopa, l'effet médicamenteux restituant une pression-sous glottique plus élevée entraine donc, conco­mitant à l'aug­men­tation de hauteur par rigidité, une hausse de la F0.


Prix : 12.00 €      commander
|


Abonnez-vous! Paiement sécurisé !


© Copyright 1999-2018 - Revue de Laryngologie   Réalisation - Hébergement ELIDEE