Retour accueil sommaires
2017
   N# 1 | 2 | 3 |
2016
   N# 1 |
2015
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2014
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2013
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2012
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2011
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2010
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2009
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2008
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2007
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2006
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2005
   N# | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2004
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2003
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2002
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2001
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2000
   N# | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1999
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1998
   N# 1 | 2 | 3 | 5 |
1997
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1996
   N# 4 | 5 |

Cliquez sur le numéro de la revue qui vous intéresse pour faire apparaître son sommaire
dossiers d'enseignement FMC redaction Pour publier... historique Presse & livres Mailing liste Tarifs d'abonnements
  Sommaires > Page précédente > Détail de l'article
imprimer commander
o Au sommaire de la Revue N° 3 - 2008 o

CANCEROLOGIE

Buccopharyngectomie transhyoidienne : une nouvelle voie d’abord chirurgicale des tumeurs oropharyngés


Auteurs : Breda E, Fernandes J, Monteiro E. (Porto)

Ref. : Rev Laryngol Otol Rhinol. 2008;129,3:197-200.

Article publié en anglais
Document PDF en anglais



Résumé : Objectifs : présenter une nouvelle technique chirurgicale pour la résection des tumeurs de l’oropharynx. Nous décrivons la technique avec ses indications, limites, issues et finesses. Technique chirurgicale : incision cutanée horizontale bimastoïdienne. Curage cervical bilatéral selon le stade ganglionnaire. Les muscles sous-hyoidiens sont écartés de la face postérieur de l’os hyoïde. Section bilatérale du corps de l’os hyoïde au niveau de la jonction avec les grands cornes. L’os hyoïde est repoussé avec les muscles sus-hyoïdiens vers la mandibule. Le plancher de la bouche est incisé et tout de suite la langue tombe dans la région cervicale. Résection tumorale sous contrôle visuel parfait. Fermeture directe ou grâce à l’apport d’un lambeau selon la dimension du défaut chirurgical. Reposition de l’ensemble de l’os hyoide et les muscles sus-hyoidiens. Suture des muscles sous-hyoidiens à l’os hyoïde. Fermeture de l’incision cutanée. Trachéotomie. Indications : T2-3 de la base de langue et de la vallécule, T2-3 de l’amygdale. Discussion : la chirurgie isolée ou integrée dans un programme multimodal, joue un rôle essentiel dans le traitement du cancer de l’oropharynx. En ce qui concerne les tumeurs localement avancés une voie transmandibulaire est classiquement préconisée. Malgré la large exposition, cette voie peut causer une morbidité significative secondaire à l’interruption mandibulaire. Pour l’éviter, les techniques conservatrices de la continuité mandibulaire telles que les voies sushyoidiennes, soushyoïdiennes et transpharyngiennes sont préconisées, mais fréquemment celles-ci exigent des manœuvres complexes et n’offrent pas un large champ opératoire. Ces problèmes peuvent être résolus avec la technique décrite, que nous avons appelée buccopharyngectomie transhyoïdienne. Conclusion : la buccopharyngectomie transhyoïdienne, aisée et sûre pour les chirurgiens de tête et cou, offre des résultats acceptables en ce qui concerne la déglutition et la phonation, sans la morbidité associée aux voies transmandibulaires, en permettant une large exposition et la résection tumorale sous un contrôle visuel parfait.

Prix : 8.50 €      commander
|


Abonnez-vous! Paiement sécurisé !


© Copyright 1999-2018 - Revue de Laryngologie   Réalisation - Hébergement ELIDEE