Retour accueil sommaires
2017
   N# 1 | 2 | 3 |
2016
   N# 1 |
2015
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2014
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2013
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2012
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2011
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2010
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2009
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2008
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2007
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2006
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2005
   N# | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2004
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2003
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2002
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2001
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2000
   N# | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1999
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1998
   N# 1 | 2 | 3 | 5 |
1997
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1996
   N# 4 | 5 |

Cliquez sur le numéro de la revue qui vous intéresse pour faire apparaître son sommaire
dossiers d'enseignement FMC redaction Pour publier... historique Presse & livres Mailing liste Tarifs d'abonnements
  Sommaires > Page précédente > Détail de l'article
imprimer commander
o Au sommaire de la Revue N° 4 - 2001 o

RHINOLOGIE

Etude épidémiologique prospective multicentrique française (Groupe ORLI) de la pathologie pneumo-allergologique associée à la polypose naso-sinusienne.


Auteurs : L. Crampette, E. Serrano, J. M. Klossek, M. Rugina, P. Rouvier, R. Peynègre, J. P. Bébéar, D. Stoll (France)

Ref. : Rev Laryngol Otol Rhinol. 2001;122,4:231-236.

Article publié en français
Document PDF en français



Résumé : Le but de cette étude était de décrire le profil pneumo-allergologique des patients atteints de polypose naso-sinusienne (PNS). 224 patients atteints d'une PNS bilatérale ont été inclus, évalués et suivis pendant un an dans le cadre d'une étude prospective multicentrique française. Après interrogatoire des patients, la PNS était évaluée par examen endoscopique et tomodensitométrique. Le bilan pneumologique comportait une exploration fonctionnelle respiratoire avec test au carbachol ou aux béta-mimétiques. 45 % de cette population était asthmatique. L'asthme était apparu avant, après et simultanément à la PNS dans, respectivement, 45,7 %, 22,3 % et 32 % des cas. Les données allergologiques étaient basées sur les tests cutanés et/ou la mise en évidence d'IgE spécifiques. Les tests cutanés et/ou les Ig E spécifiques étaient positifs dans 32,5 % des cas. Dans 80 % des cas, il s'agissait d'une polysensibilisation aux acariens et/ou pollens de graminés et/ou phanères d'animaux et/ou moisissures. 31 % de la population présentaient une réaction idiosyncratique, médicamenteuse dans 75 % des cas, principalement à l'aspirine (44 % des cas). Le groupe de patients ayant auparavant été opéré de polypectomie était identique au groupe non-opéré en terme de fréquence, d'age d'apparition, d'évolution et de gravité de la maladie bronchique associée. Les antécédents familiaux (parents, fratrie, enfants) étaient remarquables par l'existence pour 58,7 % de la population d'un parent (ou plus) atteint de PNS, pour 43,6 % de la population d'un parent (ou plus) atteint d'asthme et pour 12,2 % de la population d'un parent (ou plus) ayant une idiosyncrasie. Ces résultats suggèrent une étiologie génétique à la PNS.

Prix : 8.50 €      commander
|


Abonnez-vous! Paiement sécurisé !


© Copyright 1999-2018 - Revue de Laryngologie   Réalisation - Hébergement ELIDEE