Retour accueil sommaires
2017
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2016
   N# 1 |
2015
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2014
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2013
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2012
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2011
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2010
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2009
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2008
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2007
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2006
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2005
   N# | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2004
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2003
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2002
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2001
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2000
   N# | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1999
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1998
   N# 1 | 2 | 3 | 5 |
1997
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1996
   N# 4 | 5 |

Cliquez sur le numéro de la revue qui vous intéresse pour faire apparaître son sommaire
dossiers d'enseignement FMC redaction Pour publier... historique Presse & livres Mailing liste Tarifs d'abonnements
  Sommaires > Page précédente > Détail de l'article
imprimer commander
o Au sommaire de la Revue N° 3 - 2006 o

RHINOLOGIE>

Comparaison entre ethmoïdectomies radicale (nasalisation) et fonctionnelle dans la polypose nasosinusienne grave. Une étude rétrospective


Auteurs : R. Jankowski, D. Pigret, F. Decroocq, A. Blum, P. Gillet (Nancy)

Ref. : Rev Laryngol Otol Rhinol. 2006;127,3:131-140.

Article publié en anglais
Document PDF en anglais



Résumé : Objectif : comparer les résultats à cinq ans de deux approches chirurgicales endoscopiques pour polypose nasale diffuse et grave. Description de l’étude : une situation expérimentale normale nous a donné l'occasion de comparer les résultats 5 ans après ethmoïdectomie radicale (nasalisation) (n = 39), et ethmoïdectomie fonctionnelle (n = 37). Ces deux procédures chirurgicales ont été faites par deux chirurgiens différents sur 76 patients consécutifs, mais sans répartition aléatoire. Méthodes : cinq ans après chirurgie, les critères comparatifs étaient 1) les résultats fonctionnels basés sur un questionnaire utilisant des échelles visuelles analogiques chez les patients sans reprise chirurgicale, 2) des évaluations endoscopiques et scanographiques des résultats anatomiques, et 3) le taux de récidive des polypes nasaux. Résultats : Cinq ans après chirurgie, l'avantage fonctionnel nasal global était 8,41 ± 0.40 (moyenne +/- SEM) après nasalisation, et 5,69 ± 0,83 après ethmoïdectomie (P = 0,002) chez les patients non réopérés. L'aspect endoscopique de la muqueuse, méthodiquement noté selon une échelle prédéfinie, était sensiblement meilleur dans le groupe nasalisation (6,03 ± 0.7 contre 3,27 ± 1,0, P = 0,02). Les scanners ont été analysés de manière anonyme et aléatoire, et les opacités ont été mesurés en utilisant un modèle informatisé. Une bonne corrélation a été trouvée entre les résultats endoscopique et scanographique (r = -0.78, P = 0,0001 pour la nasalisation, et r = -0,65, P = 0.001 pour l’ethmoïdectomie). Le taux global de récidive était de 22,7 % dans le groupe nasalisation, et 58,3 % dans le groupe ethmoïdectomie fonctionnelle (c2 = 10,41, P < 0,01). Conclusion : il s’agit d’une étude rétrospective et nous discutons plusieurs biais qui pourraient influencer les conclusions. Cependant notre impression est que nos résultats reflètent la réalité. Notre étude suggère que dans le traitement de la polypose nasale l’ethmoïdectomie radicale donne de meilleurs résultats à long terme que l'ethmoïdectomie fonctionnelle.

Prix : 10.50 €      commander
|


Abonnez-vous! Paiement sécurisé !


© Copyright 1999-2018 - Revue de Laryngologie   Réalisation - Hébergement ELIDEE