Retour accueil sommaires
2017
   N# 1 | 2 | 3 |
2016
   N# 1 |
2015
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2014
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2013
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2012
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2011
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2010
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2009
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2008
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2007
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2006
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2005
   N# | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2004
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2003
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2002
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2001
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2000
   N# | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1999
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1998
   N# 1 | 2 | 3 | 5 |
1997
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1996
   N# 4 | 5 |

Cliquez sur le numéro de la revue qui vous intéresse pour faire apparaître son sommaire
dossiers d'enseignement FMC redaction Pour publier... historique Presse & livres Mailing liste Tarifs d'abonnements
  Sommaires > Page précédente > Détail de l'article
imprimer commander
o Au sommaire de la Revue N° 5 - 2003 o

PHONIATRIE

Trouble articulatoire, communication verbale et non-verbale. Etude comparative entre des patients porteurs d’une paralysie faciale (PF) versus patients ayant subi une anastomose hypoglossso-faciale (AHF)


Auteurs : P. Gatignol, F. Tankere, D. Clero, Ch. Lobryau, J. Soudant, G. Lamas (Paris)

Ref. : Rev Laryngol Otol Rhinol. 2003;124,5:291-297.

Article publié en français
Document PDF en français



Résumé : Introduction : des troubles de l’articulation ont souvent été attribués à l’anastomose hypoglosso-faciale (AHF) sans être clairement démontrés. Il nous a paru intéressant de comparer les patients présentant une paralysie faciale périphérique à ceux bénéficiant d’une AHF. Buts de l’étude : étude rétrospective comparant de la communication verbale (articulation) et non verbale au sein de deux groupes de patients : patients avec PF versus patients avec AHF. Patients et méthodes : 10 patients avec PF idiopathique versus 7 patients avec AHF ont participé à cette étude. La batterie de tests comprend une évaluation des possibilités praxiques, de la pression bilabiale (pour les patients avec PF), des capacités articulatoires et enfin une évaluation de la communication verbale et non-verbale à partir d’une échelle de satisfaction. Résultats : les résultats mettent en évidence : la présence de réels troubles articulatoires (permanents) chez les patients porteurs de PF complète et leur absence chez les patients ayant bénéficié d’AHF ; une réelle satisfaction de l’AHF versus PF sur la qualité de vie par rapport à des tâches quotidiennes, plus spécifiquement concernant des activités verbales et alimentaires. Conclusion : l’AHF n’est pas responsable de troubles articulatoires, et apporte des améliorations indéniables confirmées à distance par les patients.

Prix : 10.50 €      commander
|


Abonnez-vous! Paiement sécurisé !


© Copyright 1999-2018 - Revue de Laryngologie   Réalisation - Hébergement ELIDEE