Retour accueil sommaires
2017
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2016
   N# 1 |
2015
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2014
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2013
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2012
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2011
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2010
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2009
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2008
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2007
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2006
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2005
   N# | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2004
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2003
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2002
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2001
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2000
   N# | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1999
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1998
   N# 1 | 2 | 3 | 5 |
1997
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1996
   N# 4 | 5 |

Cliquez sur le numéro de la revue qui vous intéresse pour faire apparaître son sommaire
dossiers d'enseignement FMC redaction Pour publier... historique Presse & livres Mailing liste Tarifs d'abonnements
  Sommaires > Page précédente > Détail de l'article
imprimer commander
o Au sommaire de la Revue N° 5 - 2014 o

CANCEROLOGIE

Le mélanome malin de la gencive mandibulaire


Auteurs : Bouchareb N, Souldi H, Rouadi S, Abada RL, Mahtar M, Roubal M, Janah A, Essaadi M, Kadiri F.

Ref. : Rev Laryngol Otol Rhinol. 2014;135,5:207-209.

Article publié en français
Document PDF en français



Résumé : Introduction : environ 1 % des mélanomes affectent la muqueuse buccale. Leur pronostic est mauvais malgré le contrôle locorégional. Observation : une patiente de 47 ans a consulté pour une lésion noirâtre de la gencive mandibulaire en regard de la dent 37. Examen intra-buccal a montré une lé­sion pigmentée noirâtre sur le côté lingual de la région molaire mandibulaire gauche, s'étendant à partir de la dent 37 vers le trigone retro molaire gauche. La biopsie a confirmé le diagnos­tic de mélanome muqueux nodulaire. Une exérèse chirurgicale large a été réalisée sans évidement cervical homolatéral. Le trai­te­ment a été complété par une radiothérapie externe de 30 Gy. La patiente est décédée 18 mois après la première con­sul­ta­tion. Discussion : le mélanome de la muqueuse buccale est une maladie grave. Le diagnostic est souvent tardif. Il touche préférentiellement la muqueuse palatine et la crête gin­gi­vale supérieure. Le mélanome malin de la gencive mandi­bu­laire est extrêmement rare. Une lésion pigmentée précède la dégéné­res­cen­ce maligne dans plus dun tiers des cas. Le taux de survie à cinq ans varie de 5 à 20 %.


Prix : 10.50 €      commander
|


Abonnez-vous! Paiement sécurisé !


© Copyright 1999-2018 - Revue de Laryngologie   Réalisation - Hébergement ELIDEE