Retour accueil sommaires
2017
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2016
   N# 1 |
2015
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2014
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2013
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2012
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2011
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2010
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2009
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2008
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2007
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2006
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2005
   N# | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2004
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2003
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2002
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2001
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2000
   N# | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1999
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1998
   N# 1 | 2 | 3 | 5 |
1997
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1996
   N# 4 | 5 |

Cliquez sur le numéro de la revue qui vous intéresse pour faire apparaître son sommaire
dossiers d'enseignement FMC redaction Pour publier... historique Presse & livres Mailing liste Tarifs d'abonnements
  Sommaires > Page précédente > Détail de l'article
imprimer commander
o Au sommaire de la Revue N° 5 - 2010 o

GLANDES SALIVAIRES

Carcinome à cellules acineuses d’une glande salivaire ectopique


Auteurs : Tavernier L, Godon A, Algros M-P, Rainfaing E, Chobaut J-C. (Besançon)

Ref. : Rev Laryngol Otol Rhinol. 2010;131,4:299-302.

Article publié en français
Document PDF en français



Résumé : A l’occasion de la prise en charge d’une tuméfaction cervi­cale chez une enfant, ayant abouti au diagnostic de carcinome à cellules acineuses de glande salivaire ectopique, les auteurs ont réalisé une revue de la littérature de cette tumeur. Si celle-ci est bien connue des anatomopathologistes lorsqu’elle est développée dans les glandes salivaires princi­pa­les ou accessoi­res, sa localisation au sein d’hétérotopie de tissu salivaire est beaucoup plus rare. D’un point de vue histo­logique il est diffi­ci­le de distinguer, en cas de localisation primi­tive, la survenue de la tumeur dans une glande salivaire ectopique, de sa surve­nue dans du tissu salivaire hétérotopique intra-ganglionnaire. Cette distinction entre ectopie glandulaire et hétérotopie intra-ganglionnaire reste purement théorique, et ne modifie pas la décision thérapeutique. Celle-ci reste empirique et discutée au cas par cas pour une tumeur maligne qui est exceptionnelle dans cette localisation et à cet âge.

Prix : 8.50 €      commander
|


Abonnez-vous! Paiement sécurisé !


© Copyright 1999-2018 - Revue de Laryngologie   Réalisation - Hébergement ELIDEE