Retour accueil sommaires
2017
   N# 1 | 2 | 3 |
2016
   N# 1 |
2015
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2014
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2013
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2012
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2011
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2010
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2009
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2008
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2007
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2006
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2005
   N# | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2004
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2003
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2002
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2001
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2000
   N# | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1999
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1998
   N# 1 | 2 | 3 | 5 |
1997
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1996
   N# 4 | 5 |

Cliquez sur le numéro de la revue qui vous intéresse pour faire apparaître son sommaire
dossiers d'enseignement FMC redaction Pour publier... historique Presse & livres Mailing liste Tarifs d'abonnements
  Sommaires > Page précédente > Détail de l'article
imprimer commander
o Au sommaire de la Revue N° 5 - 2007 o

PHONIATRIE

Mise en évidence du rôle de la proprioception laryngée dans le contrôle de la courbe mélodique lors de la production de parole.


Auteurs : Duflo S, Ouaknine M, Ghio A, Giovanni A. (Marseille)

Ref. : Rev Laryngol Otol Rhinol. 2007;128,5:297-303.

Article publié en français
Document PDF en français



Résumé : Objectif : le contrôle de la hauteur de la voix au cours de la production de la parole obéit à un schéma intonatif mélodique qui dépend aussi bien de phénomènes auditifs que proprioceptifs. Le but de cette étude fut d’évaluer le rôle de la proprioception laryngée dans le contrôle de la production de la parole. Matériels et méthodes : pour valider notre modèle laryngé, cinq larynx de porc excisés, furent placés sur un banc expérimental doté d’une soufflerie avec un laser photoglottomètre permettant la mesure de la vibration vocale. Les muscles cricothyroidiens furent soumis à une vibration alimentée par un générateur, pour déterminer si la présence de vibreurs altère la biomécanique du larynx. La fréquence fondamentale (F0) fut enregistrée sous trois conditions- larynx en vibration - larynx en vibration et activation des vibreurs - larynx au repos et activation des vibreurs. Après validation, 7 hommes et 7 femmes, âge moyen 29 ans, participèrent à cette étude. Les vibreurs furent positionnés en regard des muscles laryngés, des cartilages thyroïdes et cricoïdes; un masking auditif fut utilisé. La fréquence fondamentale, l’intensité et la durée d’émission furent analysés sous trois conditions – production normale de la parole – activation des vibreurs – activation du masking. Résultats : l’étude préliminaire démontra que l’utilisation des vibreurs n’altérait pas la F0 des cordes vocales. L’essai chez l’homme, mit en évidence une différence significative entre la production de la parole et l’activation des vibreurs pour l’intonation (homme p= 0,045, femme p= 0,010), et aucune différence significative pour l’intensité et la durée d’émission. Aucune différence significative entre la production de la parole et l’utilisation du masking ne fut retrouvée, sous aucune des conditions. Conclusion : l’utilisation des vibreurs apparut comme une méthode fiable pour permettre l’étude de la proprioception laryngée dans le contrôle de la production de parole.

Prix : 10.50 €      commander
|


Abonnez-vous! Paiement sécurisé !


© Copyright 1999-2018 - Revue de Laryngologie   Réalisation - Hébergement ELIDEE