Retour accueil sommaires
2017
   N# 1 | 2 | 3 |
2016
   N# 1 |
2015
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2014
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2013
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2012
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2011
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2010
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2009
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2008
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2007
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2006
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2005
   N# | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2004
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2003
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2002
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2001
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2000
   N# | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1999
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1998
   N# 1 | 2 | 3 | 5 |
1997
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1996
   N# 4 | 5 |

Cliquez sur le numéro de la revue qui vous intéresse pour faire apparaître son sommaire
dossiers d'enseignement FMC redaction Pour publier... historique Presse & livres Mailing liste Tarifs d'abonnements
  Sommaires > Page précédente > Détail de l'article
imprimer commander
o Au sommaire de la Revue N° 2 - 2007 o

PEDIATRIE

La tuberculose de la glande parotide


Auteurs : Rochdi Y, Raji A, Elhattab Y, Nouri H, Bouchoua F, Narjisse Y, Ait Mbark B. (Marrakech)

Ref. : Rev Laryngol Otol Rhinol. 2007;128,2:121-123.

Article publié en français
Document PDF en français



Résumé : Introduction : la tuberculose de la glande parotide est une entité rare dont le diagnostic préopératoire est difficile, puisque les signes cliniques et paracliniques ne sont pas spécifiques et la majorité des cas rapportés dans la littérature ont été diagnostiqués sur des pièces de parotidectomie. Observation : Nous rapportons l’observation d’un enfant âgé de trois ans, bien vacciné, sans antécédents personnels ou familiaux de tuberculose, présentant depuis trois mois une tuméfaction parotidienne isolée de petite taille. L’aspect clinique et échographique était en faveur d’une tumeur bénigne de la parotide. Le bilan biologique était sans particularité. Le malade a bénéficié d’une parotidectomie superficielle avec conservation du nerf facial. L’examen histopathologique a posé le diagnostic de tuberculose parotidienne. Le malade a été mis sous traitement antituberculeux pendant six mois. L’évolution a été bonne. Discussion-Conclusion : nous insistons à travers cette observation sur l’intérêt de penser à ce diagnostic différentiel devant toute tumeur parotidienne ce qui pourrait éviter une intervention chirurgicale pour une pathologie dont le traitement est médical.

Prix : 5.50 €      commander
|


Abonnez-vous! Paiement sécurisé !


© Copyright 1999-2018 - Revue de Laryngologie   Réalisation - Hébergement ELIDEE