Retour accueil sommaires
2017
   N# 1 | 2 | 3 |
2016
   N# 1 |
2015
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2014
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2013
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2012
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2011
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2010
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2009
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2008
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2007
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2006
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2005
   N# | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2004
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2003
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2002
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2001
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2000
   N# | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1999
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1998
   N# 1 | 2 | 3 | 5 |
1997
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1996
   N# 4 | 5 |

Cliquez sur le numéro de la revue qui vous intéresse pour faire apparaître son sommaire
dossiers d'enseignement FMC redaction Pour publier... historique Presse & livres Mailing liste Tarifs d'abonnements
  Sommaires > Page précédente > Détail de l'article
imprimer commander
o Au sommaire de la Revue N° 2 - 2002 o

RHINOLOGIE

Epistaxis et hospitalisation : étude rétrospective observationnelle sur 4 ans à propos de 260 patients.


Auteurs : S. Canivet, X. Dufour, J. Drouineau, C. Desmons-Golher, F. Baculard, J. P. Fontanel, J. M. Klossek (Poitiers)

Ref. : Rev Laryngol Otol Rhinol. 2002;123,2:79-88.

Article publié en français
Document PDF en français



Résumé : Objectif : l'épistaxis une urgence fréquente pour laquelle la stratégie de traitement est bien codifiée. En revanche peu de données sont disponibles sur les éléments faisant décider une hospitalisation. Au travers d'une analyse rétrospective, nous avons recherché s'ils existaient des éléments prédictifs pour prendre cette décision. Patients et méthodes : nous avons réalisé une analyse rétrospective des dossiers de 260 patients hospitalisés pour épistaxis. Pour chaque patient, nous avons relevé les circonstances de survenue, les pathologies et traitements associés, les traitements réalisés, la durée de l'hospitalisation les complications et les récidives. Résultats : si l'abondance du saignement est un élément déjà connu en faveur de l'hospitalisation, des raisons socio-économiques peuvent également influencer cette décision. L'âge, les pathologies associées (HTA, Hémopathie) et leur traitement (anti-aggrégant, anticoagulant) guident également le choix. De même un choix rapide et précis des traitements à utiliser doit réduire la durée de l'hospitalisation et ainsi le coût de la prise en charge. Conclusion : Notre analyse nous amène à proposer des modifications de notre stratégie, en particulier en favorisant les techniques endoscopiques pour le diagnostic et le traitement des épistaxis.

Prix : 10.50 €      commander
|


Abonnez-vous! Paiement sécurisé !


© Copyright 1999-2018 - Revue de Laryngologie   Réalisation - Hébergement ELIDEE