Retour accueil sommaires
2017
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2016
   N# 1 |
2015
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2014
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2013
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2012
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2011
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2010
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2009
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2008
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2007
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2006
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2005
   N# | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2004
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2003
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2002
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2001
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2000
   N# | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1999
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1998
   N# 1 | 2 | 3 | 5 |
1997
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1996
   N# 4 | 5 |

Cliquez sur le numéro de la revue qui vous intéresse pour faire apparaître son sommaire
dossiers d'enseignement FMC redaction Pour publier... historique Presse & livres Mailing liste Tarifs d'abonnements
  Sommaires > Page précédente > Détail de l'article
imprimer commander
o Au sommaire de la Revue N° 4 - 2002 o

AUDIOLOGIE

Intérêt et limites des indices audiométriques vocaux dans le dépistage des traumatismes sonores professionnels : à propos d'une étude sur deux groupes en milieu hospitalier.


Auteurs : E. Babin, A. Bequignon, M. Goullet de Rugy, E. Edy, S. Moreau, J. P. Izard, A. Valdazo (Caen)

Ref. : Rev Laryngol Otol Rhinol. 2002;123,4:213-217.

Article publié en français
Document PDF en français



Résumé : Objectif : l'intérêt de ce travail est d'apprécier la mesure du niveau d'intelligibilité vocale optimale et de l'indice de résistance dans le bruit comme test de surveillance dans des populations exposées au bruit sur leur lieu de travail. Méthode : iI s'agit d'une étude, exposés - non exposés, rétrospective car l'exposition aux facteurs de risque est survenue avant l'enquête. Les sujets exposés ont été choisis sur des critères sonométriques et les sujets non exposés parmi les salariés pour lesquels nous suspections qu'ils n'étaient pas exposés. La méthode d'exploration comportait un interrogatoire, un examen clinique, une audiométrie en champ libre et une audiométrie vocale dans le bruit. Résultats : la population d'exposés a un seuil d'intelligibilité vocale optimale en moyenne égal à 29,69 dB significativement plus élevé que chez les non exposés où il est calculé à 25,30 dB (p=0,007). L'indice de résistance au bruit varie avec l'âge (p=0,04). Conclusion : notre étude montre l'existence d'une différence significative de l'audition entre deux populations dont l'exposition au bruit est différente. Elle met en évidence une relation entre un facteur de risque de surdité comme le bruit et la survenue d'une hypoacousie d'origine professionnelle. Le calcul de la mesure du niveau d'intelligibilité vocale optimale et de l'indice de résistance dans le bruit testent de façon globale les capacités auditives des individus et surtout apparaissent comme des indicateurs "pratiques" du retentissement social de la surdité. Cependant compte tenu de leurs difficultés de réalisation, du temps et du coût, ces tests ne supplantent pas l'audiométrie tonale en matière de tests de dépistage.

Prix : 10.50 €      commander
|


Abonnez-vous! Paiement sécurisé !


© Copyright 1999-2018 - Revue de Laryngologie   Réalisation - Hébergement ELIDEE