Retour accueil sommaires
2017
   N# 1 | 2 | 3 |
2016
   N# 1 |
2015
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2014
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2013
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2012
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2011
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2010
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2009
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2008
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2007
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2006
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2005
   N# | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2004
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2003
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2002
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2001
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2000
   N# | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1999
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1998
   N# 1 | 2 | 3 | 5 |
1997
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1996
   N# 4 | 5 |

Cliquez sur le numéro de la revue qui vous intéresse pour faire apparaître son sommaire
dossiers d'enseignement FMC redaction Pour publier... historique Presse & livres Mailing liste Tarifs d'abonnements
  Sommaires > Page précédente > Détail de l'article
imprimer commander
o Au sommaire de la Revue N° 4 - 2008 o

CANCEROLOGIE

Stratégie de prise en charge des tumeurs du plan glottique à partir de l’étude d’une série de 41 laryngectomies subtotales avec CHEP


Auteurs : Tea B, Morel N, Chahine K, Sulaj H, Reyt E, Righini CA. (Grenoble)

Ref. : Rev Laryngol Otol Rhinol. 2008;129,4:277-283.

Article publié en français
Document PDF en français



Résumé : Objectifs : 1) analyser les résultats carcinologiques et fonctionnels précoces de la laryngectomie partielle supra-cricoïdienne (LPSC) avec crico-hyoïdo-péxie (CHEP) réalisée de première intention chez des patients présentant un cancer malpighien du plan glottique avec atteinte de la commissure antérieure ; 2) proposer une stratégie de prise en charge thérapeutique. Patients et méthodes : il s’agissait d’une étude rétrospective (1995 - 2005). Les critères d’inclusion étaient : 1) patients présentant un carcinome épidermoïde du plan glottique atteignant la commissure antérieure ; 2) pas de traitement préalable pour cette localisation ; 3) suivi minimum de 24 mois après la fin du traitement. Les résultats fonctionnels ont été évalués grâce à la durée d’hospitalisation, le délai de décanulation et de réalimentation. Les analyses statistiques ont été faites grâce au logiciel stat-view. Résultats : quarante et un patient ont subi une LPSC. Tous les patients présentaient une tumeur stade I–II. Le suivi médian était de 88 mois. L’exérèse tumorale était complète dans 95 % des cas. Le taux de prévalence d’envahissement histologique ganglionnaire était de 7,3 %. Quatre cas (9,8 %) de rechute locale survenus, en moyenne, 13 mois après la LPSC, ont été traités par laryngectomie totale. Trois patients (7,3 %) ont présenté une seconde localisation en moyenne 14 mois après la LPSC. Trois patients (7,3 %) sont décédés (2 décès liès au cancer). Les taux de survie spécifique et sans rechute à 5 ans étaient de 95 % et 84,7 % respectivement, sans différence significative entre le groupe des tumeurs stade I et stade II. La durée moyenne d'hospitalisation était de 24 jours. Les délais moyens de décanulation et de réalimentation étaient respectivement de 21 et 15 jours. Conclusion : la LPSC avec CHEP occupe une place de choix dans la chirurgie de préservation laryngée. Elle permet d’obtenir de bons résultats carcinologiques et fonctionnels à la condition que les indications soient rigoureusement respectées et la technique chirurgicale bien maîtrisée.

Prix : 10.50 €      commander
|


Abonnez-vous! Paiement sécurisé !


© Copyright 1999-2018 - Revue de Laryngologie   Réalisation - Hébergement ELIDEE