Retour accueil sommaires
2017
   N# 1 | 2 | 3 |
2016
   N# 1 |
2015
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2014
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2013
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2012
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2011
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2010
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2009
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2008
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2007
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2006
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2005
   N# | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2004
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2003
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2002
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2001
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2000
   N# | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1999
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1998
   N# 1 | 2 | 3 | 5 |
1997
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1996
   N# 4 | 5 |

Cliquez sur le numéro de la revue qui vous intéresse pour faire apparaître son sommaire
dossiers d'enseignement FMC redaction Pour publier... historique Presse & livres Mailing liste Tarifs d'abonnements
  Sommaires > Page précédente > Détail de l'article
imprimer commander
o Au sommaire de la Revue N° 2 - 2005 o

CERVICO-FACIALE

Relation entre actinomycose et les signes histopathologiques et cliniques des amygdales palatines: étude comparative entre patients adultes et pédiatriques


Auteurs : A. Aydin, S. Erkiliç, Y. A. Bayazit, N. E. Koçer, E. Özer, M. Kanlikama (Gaziantep)

Ref. : Rev Laryngol Otol Rhinol. 2005;126,2:95-98.

Article publié en anglais
Document PDF en anglais



Résumé : Objectif : évaluer l'incidence des actinomycetes dans les amygdales palatines chez l'adulte et l’enfants, et apprécier nos résultats concernant les diagnostic cliniques et les facteurs histo-pathologiques des spécimens d'amygdalectomie. Méthodes : les dossiers médicaux de 1820 patients opérés d’amygdalectomies dans le service d’ORL entre 1987 et 2002 ont été rétrospectivement passés en revue. Les spécimens inclus dans la paraffine ont été également étudiés sur le plan histopathologique, et les coupes colorées par l’éosine ont été réévalué principalement pour la présence de cryptes et d'actinomycose. Résultats : des actinomyces ont été trouvé dans 122 (6.7 %) des 1820 patients, (62 adultes et 60 enfants). Plus précisément, les actinomycetes étaient présentes dans 62 (10.9 %) des 568 adultes, et 60 (4.8 %) des 1252 patients pédiatriques. Le taux d'actinomycetes était sensiblement plus haut chez les adultes que chez les enfants (p<0.01). Il n'y avait aucune corrélation entre les diagnostics cliniques et les paramètres histo-pathologiques évalués (p>0.05). Sur l'histo-pathologie, les cryptes ont été retrouvées dans 53 (85 %) des 62 adultes et dans 47 (78 %) des 60 patients pédiatriques avec présence d’actinomycetes (p>0.05). Le taux de cryptes était sensiblement plus haut en présence des actinomycetes chez l'adulte que chez l’enfant (p<0.05). Conclusion : il n'y avait aucune corrélation entre le diagnostic clinique de la maladie amygdalienne et la présence d’actinomycose chez l'adulte et l’enfant. Les résultats histo-pathologiques d'amygdalectomie de l'adulte et de l’enfant étaient semblables excepté le taux plus élevé d'actinomycoses chez les adultes que chez les enfants. Cependant, les cryptes était en concordance avec la présence d'actinomycose. Basé sur l'association significative des cryptes avec l'actinomycose, les cryptes peuvent être considérées comme un indicateur histopathologique de la présence d’actinomycose amygdalienne.

Prix : 10.50 €      commander
|


Abonnez-vous! Paiement sécurisé !


© Copyright 1999-2018 - Revue de Laryngologie   Réalisation - Hébergement ELIDEE