Retour accueil sommaires
2017
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2016
   N# 1 |
2015
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2014
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2013
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2012
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2011
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2010
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2009
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2008
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2007
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2006
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2005
   N# | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2004
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2003
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2002
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2001
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2000
   N# | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1999
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1998
   N# 1 | 2 | 3 | 5 |
1997
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1996
   N# 4 | 5 |

Cliquez sur le numéro de la revue qui vous intéresse pour faire apparaître son sommaire
dossiers d'enseignement FMC redaction Pour publier... historique Presse & livres Mailing liste Tarifs d'abonnements
  Sommaires > Page précédente > Détail de l'article
imprimer commander
o Au sommaire de la Revue N° 5 - 2005 o

PHONOAUDIOLOGIE

Evaluation perceptive des voix de substitution : léchelle I(I)NFVo


Auteurs : M. Moerman, J. P. Martens, L. Crevier-Buchman, V. Woisard, P. Dejonckere (Lyon)

Ref. : Rev Laryngol Otol Rhinol. 2005;126,5:323-325.

Article publié en français
Document PDF en français



Résumé : But : évaluation dune échelle perceptive spécifique pour les dysphonies sévères non laryngées. Matériel et méthode : 113 échantillons de parole des voix de substitution ont été évalués perceptivement pour les paramètres Impression générale (I), Intelligibilité (I), bruit surajouté (N), fluence verbale (F), et le trait de voisement (Vo) (IINFVo). Chaque paramètre était noté sur une échelle visuelle analogue de 0 (pas daltération), à 10 (altération maximale). Les membres du jury étaient semi professionnels (étudiants en logopédie) et professionnels (phoniatres et orthophonistes spécialisés en cancérologie ORL). Résultats : la fiabilité interindividuelle au sein du jury semi professionnel était modéré (0.57-0.68). Pour le jury averti la fiabilité interindividuelle était plus élevée (0.82-0.86). Ces résultats sont comparables voire meilleurs que ceux des échelles dévaluation des dysphonies comme léchelle GRBAS. Conclusion : notre étude suggère que léchelle I(I)NFVo convient pour lévaluation perceptive des voix de substitutions et les résultats de létude de la fiabilité sont comparables à ceux des échelles classiques dévaluation des dysphonies.

Prix : 10.50 €      commander
|


Abonnez-vous! Paiement sécurisé !


© Copyright 1999-2018 - Revue de Laryngologie   Réalisation - Hébergement ELIDEE