Retour accueil sommaires
2017
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2016
   N# 1 |
2015
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2014
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2013
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2012
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2011
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2010
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2009
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2008
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2007
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2006
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2005
   N# | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2004
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2003
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2002
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2001
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2000
   N# | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1999
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1998
   N# 1 | 2 | 3 | 5 |
1997
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1996
   N# 4 | 5 |

Cliquez sur le numéro de la revue qui vous intéresse pour faire apparaître son sommaire
dossiers d'enseignement FMC redaction Pour publier... historique Presse & livres Mailing liste Tarifs d'abonnements
  Sommaires > Page précédente > Détail de l'article
imprimer commander
o Au sommaire de la Revue N° 1 - 2003 o

PEDIATRIE

Atrésie choanale : orientations thérapeutiques et résultats sur une série de 58 enfants.


Auteurs : J. M. Triglia, R. Nicollas, S. Roman, J. Paris (Marseille)

Ref. : Rev Laryngol Otol Rhinol. 2003;124,1:65-69.

Article publié en français
Document PDF en français



Résumé : Objectifs : évaluer à long terme les résultats de la prise en charge chirurgicale de l'atrésie choanale selon son uni ou bilatéralité, le type de la voie d'abord chirurgicale (transnasale ou transpalatine) et l'existence d'un syndrome polymalformatif associée. Patients : étude rétrospective de 58 enfants sur une période de 13 ans. 75 choanes ont été opérées (41 unilatérales et 17 bilatérales). La voie transpalatine a été pratiquée chez 41 enfants (56 choanes) et la voie transnasale chez 17 enfants (19 choanes). Un syndrome polymalformatif existait chez 28 enfants et dans 13 cas il s'intégrait dans le cadre d'un syndrome CHARGE. Résultats : avec un recul moyen de 7 ans, la perméabilité parfaite de la choane a été obtenue dans 90 % des cas après la voie transpalatine et dans 76 % des cas après voie transnasale. Pour arriver à ce résultat, 54 % des voies transpalatines et 46 % des voies transnasales ont nécessité un geste thérapeutique complémentaire. Cette perméabilité choanale a été obtenue chez 93 % des patients sans pathologies associées et chez 77 % de ceux avec syndrome polymalformatif, et dans 88 % des formes unilatérales et 80 % des formes bilatérales. Conclusion : quelque soit la voie d'abord utilisée, le taux d'échec initial est peu différent puisque environ la moitié des choanes ont nécessité un complément thérapeutique. La voie endonasale utilisant le microdébrideur parait pleine d'espoir. Les particularités du laser KTP sont intéressantes dans les sténoses fibreuses résiduelles. L'existence d'un syndrome polymalformatif est un facteur péjoratif qui, parallèlement à un pourcentage élevé d'échecs chirurgicaux, grève le pronostic général.

Prix : 10.50 €      commander
|


Abonnez-vous! Paiement sécurisé !


© Copyright 1999-2018 - Revue de Laryngologie   Réalisation - Hébergement ELIDEE