Retour accueil sommaires
2017
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2016
   N# 1 |
2015
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2014
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2013
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2012
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2011
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2010
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2009
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2008
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2007
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2006
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2005
   N# | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2004
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2003
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2002
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2001
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2000
   N# | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1999
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1998
   N# 1 | 2 | 3 | 5 |
1997
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1996
   N# 4 | 5 |

Cliquez sur le numéro de la revue qui vous intéresse pour faire apparaître son sommaire
dossiers d'enseignement FMC redaction Pour publier... historique Presse & livres Mailing liste Tarifs d'abonnements
  Sommaires > Page précédente > Détail de l'article
imprimer commander
o Au sommaire de la Revue N° 2 - 2004 o

RHINOLOGIE

Hypothèse virale et papillome inversé : mise au point à propos du rôle de HHV 8


Auteurs : C. Le Garlantézec, B. Masquelier, D. Stoll (Bordeaux)

Ref. : Rev Laryngol Otol Rhinol. 2004;125,2:121-125.

Article publié en français
Document PDF en français



Résumé : Introduction : pathologie rare mais dont le bilan et le traitement sont bien codifiés, les papillomes inversés restent pourtant mal élucidés quant à leur étiopathogénie. De nombreuses hypothèses ont été avancées, mais cest la voie de létiologie virale qui a été la plus étudiée. Cest le «human papilloma virus» qui est le plus fréquemment recherché et retrouvé. But : élargir la recherche virale au «Human Herpes Viridae n° 8». Matériel et méthode : une cohorte de 14 patients a été incluse de manière prospective sur une période de 38 mois. La moyenne dâge est de 49.6 ans. Aucun patients nétait porteur dun papillome dégénéré. La technique utilisée est la PCR. Résultats : aucun des prélèvement étudiés na montré la présence de HHV n° 8. Conclusion : le virus «human herpes viridae» na été retrouvé sur aucun prélèvement, mais tant que létiopathogénie du papillome inversé ne sera pas connue, ce type de recherche virale doit continuer.

Prix : 10.50 €      commander
|


Abonnez-vous! Paiement sécurisé !


© Copyright 1999-2018 - Revue de Laryngologie   Réalisation - Hébergement ELIDEE